Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2012 3 25 /07 /juillet /2012 12:55

imagesCA3IFGER.jpgC'est l'été, l'occasion de lire et de relire.

 

Alors que Boris Vian publiait dans l’indifférence générale «L’Ecume des jours» en 1947 aux Editions Gallimard, celui-ci occupe aujourd’hui la 10e place dans le classement des «100 meilleurs livres du XXème siècle», Quelle belle revanche ! Il faut dire que le livre avait de quoi surprendre les lecteurs. Univers improbables, vaguement situés à la Nouvelle-Orléans, il tisse des liens poétiques entre des personnages emprunts de jazz dans des paysages de marécages poisseux et livre la narration d’événements surréalistes.

 

La genèse du livre.

Il a mené une vie tout aussi dispersée que ses personnages: poète, chanteur, trompettiste, ingénieur, inventeur, traducteur, acteur, peintre ….il a cherché sa vie toute sa vie. En cela «L’Ecume des jours» reflète bien ses préoccupations et sa vision du monde. Ecrit au verso des imprimés de l’AFNOR où il travaillait, il réussit à le faire publier dans la prestigieuse maison Gallimard. Il attend beaucoup de cette publication, d’autant plus qu’il est soutenu par Raymond Queneau et Jean-Paul Sartre. Le succès ne sera pas au rendez-vous, il en sera affecté.

 

L’histoire.

Il est assez difficile d’établir un synopsis d’une histoire qui n’existe pas tout à fait. Disons pour aller à «la lumière» même du livre que Colin tombe éperdument amoureux de Chloé, celle-ci est malade : un nénuphar pousse dans son poumon. Colin fait tout pour la guérir, elle part à la montagne et à son retour le nénuphar a disparu. Colin doit travailler pour acheter des fleurs à Chloé dont le deuxième poumon est de nouveau attaqué par un nénuphar. L’histoire se déroule sur fond de rapetissement de la maison (une détérioration à la manière du « portrait de Dorian Gray » d’oscar Wilde ou «La peau de chagrin» de Balzac). Tout devient gris, triste malgré les efforts d’une petite souris qui essaye de nettoyer les vitres pour amener le soleil…il s’ensuit des aventures tout aussi surréalistes et pour finir, alors que Chloé meurt, la souris se suicide de désespoir entre les pattes d’un chat.

 

La portée du livre.

Avec un succès tardif le livre sera porté par la génération de mai 1968 qui y verra l’aspect subversif. Dans  son avant propos il se veut provoquant et se distingue des écrivains réalistes. Il est écrivain de l’imaginaire, d’un imaginaire qui s’apparente à celui du rêve où trône l’événement métaphorique mis brutalement parfois en confrontation avec un propos banal mais toujours insidieux.

Le livre sera porté à l’écran (en 1968), on en fera un opéra, il sera mis en scène au théâtre et chorégraphié, tout un éclectisme qui devrait aller droit au cœur de Boris Vian.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pelletier - dans Littérature
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean pelletier
  • Le blog de Jean pelletier
  • : Pour suivre l'actualité politique, la défense de la propriété intellectuelle et suivre quelques conseils en gastronomie et en histoire
  • Contact

L'auteur

  • Jean Pelletier
  • Né en 1952, ancien élève de l’Institut d’études politique de Paris et titulaire d’une Maîtrise de Lettres , j'ai   été Directeur des Relations Extérieures de l’ADAMI et professeur associé à l'université d'Evry . Je suis aujourd'hui à la retraite et je continue à enseigner. Ce blog est né d'une passion celle de l'écriture, liée à mon insatiable curiosité., d'où la diversité des rubriques.
Vous pouvez vous abonner à ce blog ou me suivre sur ma page facebook  et mon compte twitter
https://www.facebook.com/jean.pelletier
77https://twitter.com/jmpelletier
Bonne lecture.
  • Né en 1952, ancien élève de l’Institut d’études politique de Paris et titulaire d’une Maîtrise de Lettres , j'ai été Directeur des Relations Extérieures de l’ADAMI et professeur associé à l'université d'Evry . Je suis aujourd'hui à la retraite et je continue à enseigner. Ce blog est né d'une passion celle de l'écriture, liée à mon insatiable curiosité., d'où la diversité des rubriques. Vous pouvez vous abonner à ce blog ou me suivre sur ma page facebook et mon compte twitter https://www.facebook.com/jean.pelletier 77https://twitter.com/jmpelletier Bonne lecture.

Version anglaise

<a href= »http://fp.reverso.net/jmpelletier52-over-blog/4946/en/index.html« ><img src= »http://flavius.reverso.net/img/languages/code.png«  style= »float:left; padding-right:8px; » title= « anglais«  height= »15px ; » alt= »Reverso Localize » /></a>

Recherche