Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 14:19

 

 

3944716736_f22b1e257c.jpgDepuis Passy, en France,  où il séjourne, cinq ans avant sa mort, Gioachini Rossini remet au comte Alexis Pillet-Will, comme cadeau à son épouse Louise, ce qu’il considère comme « son dernier péché mortel de sa vieillesse » sa Petite messe solennelle. Lui qui a cessé de composer des opéras depuis sa longue retraite en 1830, suite à la chute de Charles X.

 

Un auteur caméléon, plein de contradictions.

 

L’homme est décrit par ses contemporains comme joyeux, colérique, bon vivant, hypocondriaque, amoureux de la vie. Difficile de s’y retrouver. On le disait paresseux, mais il laisse derrière lui une œuvre musicale considérable (une trentaine d’opéras célèbres dans le monde entier). Sa notoriété est aussi d’ordre gastronomique, « le tournedos Rossini » lui fut dédié par le chef Casimir Moisson en hommage à son bon coup de fourchette et sa science des vins.


Mais sa légende ne s’arrête pas là, doté d’un sens de l’humour caustique, il fit toute sa vie des commentaires « saignants » sur ses contemporains. Admiratif par tant de talents, Stendhal rédigea sa biographie : La vie de Rossini.

 

La Petite messe solennelle.

Elle fut jouée pour la première fois le 14 mars 1864 à Paris dans la chapelle d’un hôtel particulier, rue Moncey.


L’œuvre requiert pour son interprétation :

 

- quatre solistes,

- un chœur mixte

- deux pianos

- un harmonium (remplacé aujourd’hui par un accordéon)

 

L’œuvre dure approximativement une heure, elle comprend deux parties, divisée chacune en sept numéros. Lorsqu’il l’acheva Rossini s’exclama : « Bon Dieu, la voilà terminée, cette pauvre petite messe. Est-ce bien de la musique sacrée que je viens de faire ou de la sacrée musique ? ».


Il reste, au delà de l’Humour de Rossini  une œuvre dans la lignée de Mozart, classique de par sa composition, mais pleine de fantaisie et de hardiesse inspirée par la ferveur même de son magistral compositeur.


La partition de cette Petite messe solennelle est commentée par Rossini de manière facétieuse et technique lorsqu’il la qualifie de petits péchés de vieillesse, et qu’il précise : « Petite Messe solennelle à quatre voix avec accompagnement de deux pianos et harmonium, seront suffisants pour son exécution : savoir huit pour le chœur, quatre pour les solos, total douze Chérubins. Dieu pardonne-leur aussi le rapprochement suivant. Douze aussi sont les apôtres dans le célèbre coup de mâchoire peint à fresque par léonard, dit la Cène… »

 

Discographie

 

1989 : Petite messe solennelle, Ensemble vocal de Lausanne, Michel Corboz(dir.) - Erato 8573 82843-2

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pelletier - dans Musique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean pelletier
  • Le blog de Jean pelletier
  • : Pour suivre l'actualité politique, la défense de la propriété intellectuelle et suivre quelques conseils en gastronomie et en histoire
  • Contact

L'auteur

  • Jean Pelletier
  • Né en 1952, ancien élève de l’Institut d’études politique de Paris et titulaire d’une Maîtrise de Lettres , j'ai   été Directeur des Relations Extérieures de l’ADAMI et professeur associé à l'université d'Evry . Je suis aujourd'hui à la retraite et je continue à enseigner. Ce blog est né d'une passion celle de l'écriture, liée à mon insatiable curiosité., d'où la diversité des rubriques.
Vous pouvez vous abonner à ce blog ou me suivre sur ma page facebook  et mon compte twitter
https://www.facebook.com/jean.pelletier
77https://twitter.com/jmpelletier
Bonne lecture.
  • Né en 1952, ancien élève de l’Institut d’études politique de Paris et titulaire d’une Maîtrise de Lettres , j'ai été Directeur des Relations Extérieures de l’ADAMI et professeur associé à l'université d'Evry . Je suis aujourd'hui à la retraite et je continue à enseigner. Ce blog est né d'une passion celle de l'écriture, liée à mon insatiable curiosité., d'où la diversité des rubriques. Vous pouvez vous abonner à ce blog ou me suivre sur ma page facebook et mon compte twitter https://www.facebook.com/jean.pelletier 77https://twitter.com/jmpelletier Bonne lecture.

Version anglaise

<a href= »http://fp.reverso.net/jmpelletier52-over-blog/4946/en/index.html« ><img src= »http://flavius.reverso.net/img/languages/code.png«  style= »float:left; padding-right:8px; » title= « anglais«  height= »15px ; » alt= »Reverso Localize » /></a>

Recherche