Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 15:04

Quelque part dans Paris ....par une journée grise avec cette lumière si particulière aux villes, aux grandes villes je devrai dire. Comme un halo qui englobe tout jusqu'aux pourtours de l'urbanisation, un halo dont le gris tire légèrement sur le jaune ... un halo qui éteint depuis plusieurs décennies déjà le ciel lorsque la nuit est tombée. Une catastrophe en un mot, mais dont la plupart des gens n'ont aucune conscience tant leur préoccupation journalière est grande et pour les plus jeunes d'entre eux, il ne subsiste pas le moindre souvenir de l'avant ...., une magnifique voie lactée qui rayait la totalité du ciel la nuit avec cet impact laiteux qui laissait à l'imagination le pouvoir de dériver.

 

Je regarde le plafond : 8h20.... c'est bel et bien écrit en lettres luminescentes, drôle d'impression, la bouche pâteuse, les yeux bouffis ...la tête pleine encore d'images brouillées et de brides de souvenirs, toujours les mêmes cauchemars récurrents!; Pas très efficace mon « aube-clock », j'ai pris une demi-heure de retard...bon pour le moral ce réveil tout en lenteur (en tout cas certifié par le vendeur, à défaut de l'académie de médecine), mais certainement pas pour un timing rigoureux. J'ai du mal à mettre de l'ordre dans ma tête, j'ai cette impression d'être perdu à chacun de mes réveils. Je fixe la machine comme si c'était la première fois, elle irradie une lumière plutôt dense qui confère une drôle d'allure à la pièce.

 

J'ai encore des images dans la tête, qui ne veulent pas s'en aller. C'est comme cela chaque nuit depuis déjà un bon mois : ce pont si vieux familier et étranger tout à la fois, en pierre, recouvert de mousses verdâtres. J'essaye de le franchir et de passer par dessus la rivière et je n'y arrive pas, je reste les pieds comme cloués au sol sans aucune volonté, et lorsque je me retourne, je vois derrière moi assis en haut d'un mur une petite fille qui m'encourage à continuer. Elle a des souliers rouges qu'elle balance, surmontée de socquettes blanches, le balancement est très régulier, presqu'obsédant.

Elle est d'une blondeur irradiante, le visage diaphane, les cheveux longs et les yeux clairs...comme une belle Ophèlie qui ne descendrait plus le fil de l'eau.

Et je me réveille en sursaut, assis dans mon lit, en sueur dans cette demi-lueur de mon réveil à aube programmée. Drôle d'histoire... je me demande pourquoi mon ordi-psycho n'arrive pas à m'en donner la clef! Encore une connerie de plus que je me suis laissé fourguer sur le Rézo sans réfléchir. Cela marche une fois sur deux et les interprétations me laissent parfois pantois....c'est moins cher qu'un psy, mais je ne suis pas certain de son exactitude et encore moins de son effet thérapeutique!

 

Je finis par me lever, lourdement, avec difficulté en posant les jambes sur le tapis dans un premier temps afin de reprendre mon souffle, pour me laisser accueillir par une clarté en chair et en os , en sa vérité cette fois...mais avec une heure trente de retard tout de même. Je suis assez tenté de retourner au Sarkoland où j'ai acheté cette machine pour la leur rendre et leur dire le fond de ma pensée. J'ai gardé l'enregistrement de l'achat avec sa validation bancaire sur mon téléphone au cas où, sans prendre pour autant la précaution de la télécharger sur mon ordi..

 

Quel foutu magasin à la con ce Sarkoland, avec tous ses zinzins inutiles où l'on se fait avoir, vantés par de multiples flashes de tous les côtés. Quant j'y réfléchis la semaine qui a précédé mon achat j'ai bien été sollicité une dizaine de fois sur mon iphone-mark 3, dont il est vrai je n'avais pas désactivé cette fonction livrée de fait à l'achat de l'appareil... encore une arnaque de plus, il faut qu'une fois arrivé au bureau je pense à la désactiver ou bien je risque de commettre encore un achat compulsif de plus, lequel ira enrichir le vieux Jean Sarkozy, toujours Président de son immense conglomérat auquel appartient la marque des magasins Sarkoland.

Il faut dire qu'ils ont peu à peu pris la place de tous les autres, au nom de la liberté d'entreprendre et de la toute puissante concurrence. Ah! L'Europe et ses 37 nations du Pôle nord à la limite du Sahara ...qui éclaire le monde de sa toute puissance économique, elle a su bien nous embobiner dans un gigantesque marché intérieur que polluent désormais les Jean Sarkozy, Lagardère et Bollorè de toutes espèces. Car il ne faut pas s'y tromper, ce sont eux qui tirent les ficelles car ils ont acheté tous les politiciens ou presque, surtout avec l'énorme main mise qu'ils ont réalisée sur les médias , laquelle leur a donné un pouvoir absolu et ce benêt Arnie Letellier Président des Etats-Unis d’Europe, tout Président élu démocratiquement des 37 nations ne sert pas à grand chose, si ce n'est à faire la morale de temps en temps sur le Visio et d'expliquer les raisons et le pourquoi et le comment qui fait que nous avons déclarés la guerre à ces pauvres iraniens.

Je me souviens d'avoir lu dans un vieux bouquin qu'au début du siècle un candidat américain à la Présidence Mac Cain quelque chose, un républicain je crois, qu'en observant l'augmentation de la vente de cigarettes américaines aux Iraniens il avait déclaré « que c'était un bon moyen pour s'en débarrasser ». Personne parait-il n'en avait ri à l'époque. Pourtant, si seulement on s'en était tenu à cette stratégie!

 

Je pense à Manfraid, il est toujours sans aucune nouvelle de ma part, il faudra là aussi que je fasse le nécessaire dès aujourd'hui.

 

Je dois me secouer. Je m'ébroue...je cherche à me débarrasser de toutes ces idées « néfastes ». Rien de mieux que de prendre l'air. Je vais de ce pas sur la petite terrasse de 8 m² chèrement disputée et compromis tout de même acceptable pour rester au centre de Paris. Je suis assez fier de mes cultures et plantations en tout genre à l'horizontal comme à la verticale.

J'ai de tout dans ce petit paradis : des tomates, des salades, des fèves grimpantes, des poivrons, des aubergines, des radis et quelques fruits : des fraises, du raisin et des kiwis, ce n'est pas si mal! Sans oublier la plupart des plantes aromatiques. Tout ce travail de jardinier est devenu un véritable cabinet de curiosité aujourd'hui dans un monde qui ne se nourrit plus que de produits lyophilisés, les produits frais ne sont même plus un luxe... mais une incongruité.

La semaine dernière j'ai fait monter, à tort sans aucun doute on n'est jamais assez prudent, quelqu'un que je venais de rencontrer et il s'est exclamé en voyant la terrasse: « Quelles jolies fleurs, c'est extraordinaires! » Je n'ai pas cherché à l'en dissuader par sécurité, on n'est jamais à l'abri d'une dénonciation. Mais j'ai vite détourné la conversation vers autre chose de plus, comment dire, standard comme la dernière compétition intra-européenne de Sumo.

 

Le temps d'un petit café pour inspecter les panneaux solaires et le système de récupération d'eau par condensation et lorsqu'il pleut (de plus en plus rarement!).

J'en profite pour arroser mon « jardin planétaire ». La vue panoramique des toits est magnifique sur un quartier préservé et sauvegardé dans un Paris où les travaux du baron Hausmann ont laissé la place aux « douze travaux d'Hercule » de Bertrand Delanoë. Recordman absolu de la durée (trente ans de mandat) il a refaçonné sur cette longue, trop longue période, la ville et surtout cédé aux aspirations à la hauteur des investisseurs et des promoteurs de tout gabarit, il ainsi achevé d'enterrer un parti socialiste français qui ne demandait que cela pour disparaître définitivement en n'ayant pratiquement plus rien à dire. Et en léguant le peu d'idées qui lui restait à un gigantesque parti couvrant la totalité des pays européens du nom de « Parti démocrate »; Et la boucle fut bouclée, les États unis d'une Europe qui dans l'histoire avait su inspirer les USA, finissait de se rallier au modèle américain.

 Je me souviens avoir lu dans un livre que c’est dans les années 2010 que le parti socialiste avait ouvert la boite de Pandore en créant pour la première fois des primaires à Gauche pour désigner leur candidat à l’élection présidentielle. Il en avait découlé toute une déstructuration des différents partis de gauche qui avait abouti 15 ans plus tard à la création en France du Part démocrate qui fît naturellement des émules à travers toute l’Europe.

 

En France, département européen et à Paris, ce bon vieux Delanoë, gérant ici et là la sauvegarde de quelques rares quartiers dits historiques, a cependant livré la capitale aux bâtisseurs de tours. Paris n'est plus que le rétrécissement de son passé.

 

Mais je m'en tire pas si mal après tout dans ce monde que j'exècre, quelques économies et un petit héritage, plus de la chance et j'ai pu m'installer à ma guise dans cet endroit qui me laisse un peu respirer, mon « havre de paix ». Un boulot, somme doute pas terrible, mais qui me fait vivre. Je mets en page et j 'assure le look de quelques uns des bloggeurs les plus réputés de notre continent.

Je n'écris pas, je fais du refaçonnage: de la couleur, du son, de la vidéo... je passe ainsi inaperçu, entre les gouttes, insignifiant et c'est tout ce que je recherche.

 

Et je peux ainsi me consacrer à mes activités illégales le plus tranquillement du monde. D'abord mon potager dissimule une belle plantation de chanvre indien dont je suis pas peu fier, de belles pousses au vert tendre, hautes et fournies!!!!, bon j'ai pas de quoi en faire commerce, mais je n'en ai pas besoin, je m'assure et à quelques amis du Rézo une qualité de sheet hors pair et je ne suis pas à la merci de pourvoyeurs plus ou moins nets et surtout peu sûrs.

Les rapports entre le pouvoir et le chanvre indien ont connu des hauts et des bas ; dans les années 2020, la libération du commerce du shit l’avait finalement emporté et s’était imposé sur l’ensemble du continent européen. C’était censé mettre fin à la Maffia qui en faisait commerce, de fait la maffia devint de « vénérables » sociétés de commerce. C’est dans les années sombres (de ma jeunesse) 2050 qu’un « vent extraordinairement réactionnaire » et nationaliste s’est imposé sur la ligne de crête d’un moralisme exacerbé qui a abouti entre autre à l’interdiction de toutes les drogues y compris ce bon vieux chanvre indien qui retourna sagement dans sa précédente clandestinité.

 

Je contribue à la diffusion du WIFI libre et gratuit en laissant un accès libre à ma propre borne et j'arrose avec les progrès de la nouvelle norme 7g au moins à 500 m à la ronde!!!!!; pour l'instant les recours auprès du Haut Conseil d'Etat de La Haye, assignés par des FAI qui irriguent la planète pour interdire et brider cette fonction, n'ont pas encore abouti. Et la lenteur juridictionnelle de la Commission européenne est telle avec l'imbroglio de ses procédures que nous avons encore de beaux jours devant nous.

Nous sommes assez nombreux à Paris sur Seine pour leur niquer leur plan marketing, même si leur rabatteurs et techno-huissiers en tant genre réussissent à faire peur à la majorité des gens. N'empêchent le ver est dans le fruit et ils le savent très bien, depuis tout ce temps où ils n'ont pas réussi à mettre les hackers au pas sur l'ensemble du Rézo.

 

Ce grand Paris qu'a concédé le vieux Delanoë avant de mourir nous a permis de mieux nous organiser, sur une plus grande échelle; même à quelques milliers sur une agglomération qui compte maintenant plus de 25 millions d'habitants on arrive à s'en sortir et à mener des opérations « dérangeantes ».

Paris-sur -Seine a absorbé toutes les anciennes communes de la ceinture et qui ne sont plus que des noms de quartiers désormais : Ivry, Aubervilliers, Clichy, Saint Cloud qui ont rejoint Montmartre, Montparnasse, Saint Germain et Saint Michel. De fait pour ceux que l'histoire intéresse encore cela ressemble à ce qui s'appelait le Département de la Seine au XXIème siècle. Il n'y a que l'incongruité de la commune libre de Neuilly-sur-Seine, en mémoire du Président Nicolas Sarkozy, que son fils Jean a réussi à imposer à coup de millions d'euros qui nous nargue comme un grand point bleu sur la carte. Mais bon comme toutes les ambassades et siège internationaux ont fini par y élire domicile, nous on s'en fout! On n'y va jamais. Ils y font toutes leurs magouilles fiscales et comptables habituelles à ce genre de statut, il n'y a que le Luxembourg, les îles de Jersey, Guernesay et Caïmans      que cela a dérangé.

 

C'est bien cela qui est formidable... malgré leur force, leur argent, les médias et le pouvoir, ils ne sont pas arrivés à tout contrôler, il reste des interstices où la liberté pointe encore le bout de son nez. Bon c'est vrai dans ce qui ressemble de plus en plus à une immense déconfiture. La planète s'en va en morceaux, nous sommes trop interdépendants pour qu'un politique puisse réussir à un endroit s'en être balayé par l'inconstance des voisins.

L'intransigeance des USA avec les négociations du pôle sud est asiatique ont tout fait capoter et leur décollage économique a achevé ce que nos vieux mondes avaient déjà largement commencé avant eux.

Pénurie .... pénurie.... pénurie en toute sorte même l'eau s'est faite rare et chère. Il y a cette superbe vidéo qui tourne sur le Rézo qui montre un candidat à l'élection présidentielle française le professeur Dumont au millénaire précédent, qui montre à la caméra un verre d'eau en prédisant alors (sous il faut bien le dire les quolibets de l'époque) sa prochaine raréfaction.

 

Mais pourquoi je me raconte tout cela dans ma tête un verre de café à la main sur mon petit carré vert!; je suis peut être peinard mais de plus en plus en retard alors que je devais préparer un rendez vous super important avec un futur client et surtout joindre Manfraid impérativement.

 

Je descends les escaliers quatre à quatre (le luxe des derniers anciens immeubles), il y a bien un ancien ascenseur que je ne prends jamais, juste l'ordi sous le bras pour rejoindre la rue de Bièvre en courant sur les pavés légèrement humides

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pelletier - dans Littérature
commenter cet article
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 10:43

23 juillet 2068, je sors dans les rues de Paris, il est presque minuit, la chaleur est étouffante, moite, il faut au moins 35°, les protocoles de Kyoto et autres pactes pour l’environnement n’ont pas été en mesure d’enrayer significativement le réchauffement climatique de la planète, l’effet de serres s’est emballé…la machine climatique s’est définitivement déréglée.

Le retard pris dans les mesures d’urgence n’a plus aucune prise sur la réalité du réchauffement, de la pollution et surtout de la pénurie d’énergie fossile. Le monde est devenue une foire s'empoigne au plus offrant déstructurant toutes les économies anciennes.

La fulgurance du développement économique de la Chine avec ses deux milliard d’habitants et à un moindre degré celui de l’Inde ont achevé de balayer les fragiles digues que les démocraties dites « occidentales » avaient essayé de dresser.

La Fao (food and agriculture organization), l'organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture n’est plus en mesure de contrôler les prix du riz, la production asiatique n’est plus autosuffisante depuis une deux décennies déjà et la faim accouplée à la spéculation ont largement contribué a déstabilisé politiquement toute la zone asiatique, Chine y compris qui fait face à des guerres séparationnistes de plusieurs de ses grandes provinces.

Mais les métaux, comme le pétrole et le gaz ont quasiment disparu de la planète.

 

Surréaliste …. Je reste songeur en passant le pas de porte de mon immeuble, une porte cochère comme il n’en existe plus guère

Depuis quelques mois la Seine, n’est plus qu’un maigre filet d’eau flirtant entre les bancs de boue et quelques déchets industriels. Certes cela fait déjà plus de onze années qu’elle n’est plus navigable …. Mais ce ridicule petit filet m’inspire une profonde mélancolie.

Je repense au Paris de Robert Doisneau et de son célèbre cliché du «Baiser de l’hôtel de ville» …il a tout photographié au siècle dernier de Paris : les amants, les cyclistes, les jeunes, les vieux, les riches et les pauvres. Plein d’humour, obnubilé par le temps qui passe  (Oh combien !) aujourd’hui il n’est plus que le témoin, la survivance d’un monde englouti  Il a su, comme un Maître, mémoriser sur la photo tout ce Paris dont il pressentait, avec sans doute angoisse, qu’il allait disparaître. Et bien il ne s’est pas trompé le bougre ! Paris est à sec !

 

La rue de Bièvre est déserte, pas un chat, pas un homme, rien qui ne bouge à l’horizon quelque peu éculé du bas de la rue. C’est comme un souffle d’air brûlant qui me pousse à avancer, qui me porte à aller de l’avant, qui m’encourage dans ma fuite et mon désir d’éloignement.

Je n’ai pas pu obtenir de liaison avec Manfraid malgré tous mes efforts. Je ne sais donc rien de l’opération. Ni si elle a débuté, ni si (et c’est à craindre) elle a échoué.

Manfraid avec ses airs navrants d’ecolosurvival, de grand échalas, mal à l’aise dans  ses mouvements et ses vêtements mais au regard si romantique, frenchie comme disent nos amis de l’autre côté de la Manche. Et pourtant toute l’opération ne tient que par son savoir faire, son extraordinaire habilité au bricolage et aux liaisons satellites.

 

Je ronge mon frein d’énervement, une panne, rien qu’une panne, toute la ville est plongée dans l’obscurité la plus noire. De ci de là quelques pauvres lucioles aux façades des immeubles, sans doute quelques bonnes vieilles torches avec de bonnes piles à l’ancienne et une technologie si humiliante ?

Ce tableau en noir et blanc dans une humidité ambiante quasi tropicale donne un ton plutôt cruel à cette soirée.

 

Il faut pourtant que j’obtienne à tout prix l’information. Luc a sans doute plus de liaisons hyperNet que moi, il faut que je le joigne absolument.

Heureusement mes lunettes fonctionnent encore, je prends toujours le soin de les recharger chaque jour sur mon ultraportable. Sage précaution dans un monde d’incertitude énergétique Il reste encore au moins la moitié de la recharge sur mon indicateur, cela devrait suffire.

Je clique sur l’iphoneMark3 et l’écran virtuel me projette à travers mes verres le chemin le plus sûr à pieds pour m’y rendre, tout de même 2h31mn approximativement sans incident de parcours. Il me faut traverser tout Paris à pieds, je ne peux y échapper.

Le régime auquel je me suis astreint depuis 6 mois me permet cet exploit sans trop de peine.

Le fil d’euronews commence à donner des nouvelles, je le laisse branché tout en marchant : la panne annoncée serait l’œuvre cette fois d’un plan à grande échelle des Natioterroristes, elle ne serait pas limitée à la seule ville de Paris, au fil des minutes ils annoncent des explosions dans toutes les grandes villes d’Europe. : Berlin, Rome, Athènes, Londres, Madrid, Bucarest et Strasbourg, un régal !!!

Il faut dire que la décision d’Arnie Letellier Président des Etats-Unis d’Europe de dissoudre leur eurogroupe au Parlement européen est d’une connerie totale.

Avec 35% des voix aux dernières élections dans toutes l’Europe, les dissoudre et les contraindre à l’action clandestine, ce n’était pas très malin. La guerre en cours avec l’Iran et ses alliés suffisait si je puis dire à notre bonheur !

De toute façon de type et son parti démocratomachin est la pire chose qui pouvait nous arriver. De synthèse centre droit à centre gauche il ne reste plus que du mou… et du mou le pire est toujours à venir.

Merde ! Ces cons de politicards ils ne peuvent pas relire de temps en temps les manuels d’histoire ? C’est pourtant une mine de renseignements sur ce qu’il convient de faire.

Tous des illettrés à leurs manières, ce n’est pas la peine de sortir de l’EURO-ENA et être aussi peu opérationnels…

 

Ah…. Attention entre mes noires pensées et la lecture du fil d’euronews à travers mes lunettes je n’ai pas vu l’attroupement sur le Pont Neuf.

Il est trop tard pour faire demi-tour. Un FlexAgent, noir et bardée de protection à Roller s’avance vers moi.

- « Vos papiers, vous n’avez pas à circuler dans la rue quand une alerte rouge a été donnée. ».

 

- « Mais je ne suis pas au courant, désolé » et je tends mon bras droit pour le contrôle. Cette foutue puce implantée, j’espère qu’il ne pourra pas remarquer qu’elle a été trafiquée, Luke est un surdoué… mais on ne sait jamais, les programmes de contrôle de la police sont sans cesse remis à jour, et malheureusement nombre d’entre nous ont accepté de collaborer avec les FlexAgent quant ils se font pincer. Nos petits secrets en ont pris un sacré coup !

 

- « La panne ne vous a pas échappé tout de même, faut pas nous prendre pour des imbéciles » dit-il en passant sa sonde sur mon bras droit  avec un drôle de bruit : Bzuiiiiim, sondant le fond de ma chair, un pâle éclair bleue illuminant mon bras.

 

Visiblement il ne remarque rien d’anormal. J’espère qu’il ne voit pas les gouttes de sueurs qui commencent à perler sur mon front et qui ne vont pas tarder à couler sur mon visage. Je n’ose pas me saisir de mon mouchoir qui est dans ma poche droite de peur de lui donner une indication inquiétante, on ne sait jamais comment ils vont réagir.

 

- « Bon, vous habitez rue de Bièvres, c’est à deux pas, rentrez chez vous. »

 

- « Mais qu’est ce qui se passe?»

 

- « Vous n’avez pas besoin de le savoir, vous n’avez qu’à vous connecter sur euronews… allez … vous allez bientôt m’énerver, je le sens, ce n’est pas bon pour moi et encore moins pour vous, rentrez chez vous, et n’essayez pas d’entourloupes, il y a des patrouilles dans tout Paris., et on vous a à l’œil, on vous suit de près, de très près» ajoute-t-il avec ce superbe air fait pour inquiéter, ce en quoi il est très doué.

 

Un frisson me parcourt le corps de la tête au pied, déjà qu’en temps normal à chaque contrôle j’ai l’impression que je vais finir mes jours dans un bagne du fin fond de la Sibérie, alors ce soir avec tout ce que je trimballe dans ma mémoire électromagnétique …. Je risque gros, lourd je devrai dire et l’ensemble de mes correspondants n’aimerait sans doute pas savoir dans quelle situation extrême je me suis ainsi placé.

 

Trop heureux de ne pas m’être fait épingler, je retourne sur mes pas en direction de la rue de Bièvres. Entre temps visiblement l’attroupement c’était fait plus nerveux, plus dense et j’entends dans la pénombre des cris étouffés et indistincts, je  n’ose à peine imaginer ce que ces bruits pouvaient évoquer d’exacts et de précis. Tout était imaginable, malheureusement par les temps qui courent.

 

Cette scène dans un des derniers quartiers de Paris somme toute assez ancien, était un peu surnaturelle, les FlexAgent, super policiers avec tout leur arsenal électronique et un pauvre attroupement d’humains visiblement on ne peut plus banaux sur un des plus vieux ponts de Paris ressemblait à un kinofilm3D de Cyril Scierrex. Mais pour autant ce n’était plus de la fiction mais bien la triste réalité des Temps Nouveaux.

 

Toutefois les tours sombres du vieux maire de Paris Delanoë rôdent des deux côtés de la Seine., étranges sentinelles d’un monde déjà révolu, vieux si vieux !

 

J’empreinte le dernier carré de la rive gauche qui a échappé aux constructions nouvelles pour rejoindre mon appartement, rongé d’inquiétudes.

 

Et c’est dans ce silence finissant d’un monde balbutiant que je retournais, impuissant et terrorisé,  dans ce petit coin de Paris encore plein d’innocence de tant de préservations qu’il finissait par ressembler à un petit Zoo pour étrangers en goguette.

 

Point Zéro pour moi, tout est fini, ma mission a échoué.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean pelletier - dans Littérature
commenter cet article
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 17:28

Francois Hollande 15-8d519Alors qu’à droite ils sont déjà neuf candidats en lice, François Hollande malgré une succession de déboire et un certain flottement dans sa campagne résiste bien dans l’ensemble des sondages qui lui accordent une large victoire au deuxième tour entre 56 et 60 %

L’ambiance de cette campagne est étrange. Rappelons que tout de même le 1er tour aura lieu le 22 avril (en pleine période de congé de Pâques, pas malin..). Nous sommes à un peu plus de 4 mois de l’élection….Nicolas Sarkozy ayant décidé de se déclarer après le 15 janvier et François Hollande d’annoncer que sa campagne ne démarrera qu’à ce moment là, il ne restera plus que trois mois de campagne !

Les ingrédients ainsi réunis sont troublants. Hollande ne semble pas réunir les conditions du succès : il reçoit des torpilles en interne (la dernière en date le conflit Montebourg/Lang), ses partenaires potentiels que sont les verts et le Front de gauche lâchent des salves incendiaires que la droite n’a plus qu’à reprendre contre lui. Ce sera difficile de faire l’unité entre les deux tours…

N’oublions pas (et oublions les sondages !) que l’équilibre politique est de 50/50 entre la droite et la gauche. La victoire d’un camp s’assure par l’ultra mobilisation de ses électeurs et le relâchement dans le camp adverse. Enfin pour la grande majorité des électeurs, la politique n’occupe qu’une infime partie de leur esprit. Pour que la gauche gagne, pour que François Hollande soit élu Président de la république, il faut une mobilisation totale de l’électorat de gauche. Le ton actuel de la campagne ne va pas dans ce sens. Et il reste peu de temps pour changer de cap.

Alors que la droite est divisée, que le bilan de Sarkozy est calamiteux, la victoire à gauche est loin d’être assurée. Enfin dans ce contexte trouble le Front national ne peut que tirer son épingle du jeu, la menace de sa présence au deuxième tour est réelle, pour l’instant Hollande est loin de portée, le candidat UMP face aux divisions de son camp risque l’élimination. Il ne faut pas s’en réjouir. La dernière expérience de ce genre là ne nous a pas laissé un bon souvenir ; la démocratie n’a rien a y gagner.

En tout état de cause gardons nous bien du moindre pronostic, cette élection reste curieusement très ouverte et risque bien de nous réserver des surprises.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean pelletier - dans politique
commenter cet article
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 14:49

Gérard Longuet vient de se réveiller et a annoncé que si le Rafale ne trouvait pas de débouchés à l’exportation sa production serait arrêtée. On dirait qu’il a lu mon article et en a tiré les conclusions  qui s’imposait afin de défendre les intérêts du contribuable français.

Affaire à suivre les paroles des ministres n’engagent que ceux qui veulent bien les écouter…

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean pelletier - dans politique
commenter cet article
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 14:41

Le PS possède "quelques figures de proues" (même s'il a perdu DSK en cours de route) de talents. Ce matin même, Michel sapin sur France Inter a exposé le programme économique du candidat avec beaucoup de prouesses.
Il faut que François Hollande fasse, ce que Ségolène Royal a complètement raté la dernière fois, la mise en avant d'une "équipe", même si la présidentielle personnalise à outrance, il se doit de donner un aperçu de son futur gouvernement : Michel Sapin (bien sûr) , André Valini, Vincent Peillon, Aurélie Filipetti, Marie Noëlle Lienemann, Martine Aubry, Julien Dray, François Rebsamen, Gérard Collomb, Marylise Lebranchu, Christian Paul, Pierre Moscovici, Ségolène Royal....

J'en oublie parmi les Président de Région  (Alain Rousset) et les maires de grandes villes (Jean-Marc Ayrault, Pierre Cohen)).
C'est l'atout majeur du parti socialiste de contrôler la majeure partie des collectivités locales (ce qui a fait sa victoire au sénat), lesquels sont d’excellents relais électoraux pour une Présidentielle, et elles forment un vivier extraordinaire pour les cadres du Parti socialiste.

En 1981 François Mitterrand était dans la même situation, il avait gagné successivement les municipales et les cantonales et sa campagne était axée sur son équipe. On se souvient des premières affiches où on le voyait marcher en bonnes compagnies : Paul Quilés, Gaston Defferre, Charles Hernu, Jean-Pierre Chevènement, Nicole Questiaux, Yvette Roudy, Maurice Faure, Claude Cheysson …. Tous ministrables.

François Hollande n’est pas encore tout à fait en campagne, il faut encore  attendre l’entrée en campagne de Nicolas Sarkozy pour que l’affrontement se fasse. C’est seulement à ce moment là que l’on pourra mesurer le rapport de force exacte. Il faut absolument relativiser les sondages qui les uns derrières les autres annoncent un deuxième tour gagnant pour François Hollande à 60/40. Le rapport de force sera au final nécessairement plus serré.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean pelletier - dans politique
commenter cet article
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 12:52

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pelletier
commenter cet article
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 13:36

A l’heure où toute l’Europe bascule dans les plans de rigueur et que la France se fait rattraper progressivement par la l’heure de vérité, il est un dossier qui mérite toute notre attention : celui de l’avion Rafale.

Voilà un avion, tel le Concorde, qui malgré ses performances ne sera jamais exporté.

Les Ministres s’étaient succédé pour évoquer des projets de commandes :

-         Le Brésil qui s’était engagé à commander 36 Rafales s’est désisté au profit du concurrent américain,

-         le refus des Pays-Bas en 2001,

-         celui de la Corée du sud en 2002,

-         de Singapour en 2005,

-         du Maroc en 2007,

-         la Suisse devait remplacer ses vieux F5 Tiger, au nombre de 22, le Rafale fût sur les rangs, mais la Confédération helvétique pour des raisons budgétaire a opté pour le concurrent suédois cette fois ci.

La liste est étonnamment longue avec à la clef un résultat nul, il reste  de vague contact en cours avec les indiens.

On peut s’interroger, que ce soit le constructeur Dassault Aviation ou le gouvernement français, ils ne sont pas donner les moyens de positionner correctement le Rafale face à sa concurrence : leF18 américain, le Gripen suédois de Saab et surtout l’Eurofighter anglo-germanio-italo-espagnol.

L’absence de vision et surtout de politique communautaire en matière d’aviation militaire a laissé la part belle aux américains.

Comment survit Dassault Aviation ? Grâce aux commandes de l’armée française 180 avions d’ici à 2021. Cela représente un budget de 40,6 milliards d’euros garanti sans appel d’offre international à l’avionneur français. Budget financé aux trois quart par des fonds public.

Drôle de manière de gérer l’argent public…. Des appels d’offre internationaux mettant en œuvre la concurrence permettrait sans aucun doute de faire faire des économies substantielles à l’armée française.

Le maintien d’une filière française dans les conditions actuelles pèse sur le budget de l’état et alourdit la dette.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean pelletier - dans politique
commenter cet article
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 13:37

C’est sur Europe 1 dimanche dernier, que Claude Guéant a annoncé sa volonté de cibler les étrangers qui fraudent aux prestations sociales, citant ceux qui « résident régulièrement sur le sol français et touchent des allocations pour des enfants qui ne vivent pas en France ».

Enfin pour mieux combattre ces fraudes sociales qu’il impute aux étrangers le Ministre propose de croiser tout simplement le fichier des étrangers  résidant en France (AGDREF) avec celui de la Sécurité sociale.

Voilà, de nouveau, un propos qui « fleure » bon le Front national. Rappelons au Ministre de la République que la fraude sociale est essentiellement le fait des entreprises. Et enfin cette proposition de croisement de fichier est tout simplement interdit par la loi

Ainsi Monsieur Claude Guéant, Ministre de l’Intérieur, ouvre la discussion avec un double délit, celui d’une utilisation illégal de fichiers et de racisme car il désigne de manière insultante  une population : celle des étrangers vivant en France. C’est malheureusement pour les valeurs de la République une récidive de sa part, lorsqu’il stigmatisait le population comorienne de la ville de Marseille, il y a cela de quelques mois.

Ainsi un ministre en exercice se propose, en toute impunité de « sauter » par-dessus de la loi. Il n’a pas été désavoué à ce jour par le Président de la République, dont acte.

La campagne des élections présidentielles démarre mal…entre l’UMP qui joue les vielles ficelles de la droite, en naviguant à vue sur les terres de l’extrême droite et en caricaturant à l’extrême les propositions de François Hollande, et ce dernier qui a bien du mal à se positionner et à se dépêtrer de l’accord PS/les Verts.

Il ne reste plus que six mois (c’est très court) pour que s’instaure un vrai débat citoyen entre les candidats sur la base de propositions alternatives claires et précises.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean pelletier - dans politique
commenter cet article
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 13:52

Préparation : 45 mn
Repos : 15 mn
Cuisson : 1 h30

Ingrédients pour 6 personnes

 

Ø  1 kg de poire pas trop mûres, Williams de préférence
- 1 gousse de vanille de qualité (La réunion ou Madagascar)
- 1 pot de fromage blanc 0% de matière grasse, 1 kg

Ø  - 1 lapin entier
- 1 poignée(s) de sel et poivre

Ø  - un petit filet d’huile d’olive

Un peu d’histoire :

Notre ami le lapin est originaire de la méditerranée avant de s’étendre au reste du monde, dans l’antiquité il était l’un des symboles de la fécondité ( d’où l’expression contemporaine : « se reproduire comme des lapins… »), son origine se situerait plus précisément en Afrique du nord ou en Espagne. Sa généralisation au reste de l’europe est le fait essentiellement de l’homme qui en fit très vite l’élevage et le commerce.

Le Lapin de garenne a tendance a rester à proximité de son terrier (il reste dans un périmètre de 600 m), mammifère rongeur il n’aime ni l’eau, ni les voyages.

Aujourd’hui il a « migré » dans nos foyers comme animal de compagnie, ce sont donc plus d’une centaine de races qui existent pesant de 8 kg à 500g : Béliers français, anglais, Blanc de Vienne Géant papillon français, Zibelin etc ….

 

Apport Caloriques :

Ce plat a la particularité  d’être très diététique et pour autant gastronomique

Faites votre marché :

Achetez de préférence sur le marché un beau lapin, afin de bien le choisir veiller à vous assurer de sa qualité de « Lapin de France »  Le lapin doit être charnu, les cuisses et le râble. Il doit être souple au toucher et la chair d’apparence tendre et rosée. Le foie est le signe même de la qualité du produit : rouge et uniforme.

La recette :

Vous découpez soigneusement votre lapin si votre marchand ne l’a pas exécuté préalablement à votre demande. La découpe est assez facile sous réserve de disposer d’un couteau bien aiguisé.

 

 

Dans une grosse cocotte ronde en fonte, vous  faites revenir et dorer vos morceaux avec un petit filet d’huile d’olive. Vous retirez les morceaux de la cocotte et vous les essuyer un à un pour absorber la graisse de cuisson.

Ensuite vous verser votre pot de fromage blanc dans la cocotte, vous y ajoutez le s morceaux, puis les poires épluchées et épépinées  en quartier, enfin vous fendez en deux votre gousse de vanille (de manière à ce que le parfum se diffuse correctement)

Vous mettez à mijoter votre plat une petite heure à très petit feux. Dans le creux du couvercle de fonte (s'il s'agit d'une cocotte à l'ancienne) vous veillez à ce qu'il y ait toujours un peu d'eau

 

. Mangez bien chaud c'est un délice!

Conseils Boissons: un Saint Amour ou un Julienas

 

Partager cet article

Repost 0
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 13:37

(Plat traditionnel dans les campagnes lorraines pour le dimanche et les jours de fêtes)

Historique :

Bon on n’échappera pas à la fable des petits garçons qui naissent dans les choux !

On connait des légendes régionales rapportant que la tradition exigeait d’apporter aux jeunes époux le lendemain de leur nuit de noce une bonne portion de soupe au chou afin de favoriser leur fertilité.

Les grecs et les romains lui attribuaient la capacité de se débarrasser de la mélancolie, un anti dépresseur en quelque sorte ! Caton en fit un précieux aliment pour toute sa maisonnée afin de lui assurer une bonne santé.

Il faut remonter à plus de 4 000 ans pour trouver la trace des premiers choux dans l’alimentation, mais aussi les traditions. C’est ce choux (dit frisé) qui ainsi conservé servi de base à l’alimentation à toutes les populations travaillant en Asie, en particulier sur la construction de la muraille de Chine.

C’est en fonction des avancées de Huns et des Mongols que le choux fit sa progression jusqu’en Europe de l’Est

On peut comparer sa popularité à celle ultérieure de la pomme de terre. Sur cette longue période de l’histoire en raison de sa culture aisée et de sa conservation il a été la base alimentaire durant tout le moyen âge de toutes les populations.

Certains historiens rapportent que telle ou telle autre batailles de la guerre de Cent Ans se gagnait en fonction d’un bon ou d’un mauvais approvisionnement en choux.

De la même manière les navigateurs au long court en firent un précieux allié contre le scorbut en fonction de ses qualités médicinales.

Sa popularité fut particulièrement grande tout au long de notre histoire dans les pays de l’Est. Pourtant à l’autre bout du continent, en Ecosse 

une autre légende honorait particulièrement notre illustre légume : La Course au Chou (en écossais le Kaling), réservée à de jeunes célibataires, on rapporte que le premier à se saisir à la ligne d’arrivée du chou avait la garantie de faire dans l’année un beau mariage

.

Nutrition :

On peut affirmer pour toutes ces raisons que le chou dit vert ou frisé fait partie de la courte liste des aliments les plus nutritifs dont nous disposons.

Nombreuses sont les études scientifiques qui attestent que celui-ci recèle une quantité impressionnante de vitamines er de minéraux essentiels à notre équilibre alimentaire.

Certains médecins n’hésitent pas à lui attribuer des vertus dans la prévention des cancers.

Pour être encore plus précis le chou frisé contient de la vitamine K (pour les os et les artères), de la vitamine C et il est aussi riche en béta-carotène. La liste des ses vertus est impressionnante puisqu’il assurerait aussi un bon état des yeux, en vertu de la lutéine et la zéaxanthine qu’il contient, préventifs tout deux contre la cataracte.

Puisque tous les peuples s’y mettent il ne faut pas oublier les japonais qui eux le pratique sous forme de jus et loue cette boisson vitale pour leur assurer un bon équilibre physique 

Recettes :

Préparation : 45 mn
Repos : 15 mn
Cuisson : 1 h30

Ustensiles :

une cocotte ronde en fonte

une casserole

 un saladier
un hachoir

 

Ingrédients pour 6 personnes

- 1 kg de tomates pelées et concassées
- 1 gousse de tête d'ail
- 1 poignée de persil
- 100 g de mie de pain
- 1 portion de thym
- 1 portion de laurier
- 1 portion de graisse d'oie
- 1 œuf
- 1 kg de chou vert
- 800 g de farce mi veau mi porc
- 300 g d' oignons jaunes
- 10 cl de lait tiède
- 1 poignée de sel et poivre

 

 

Achetez sur le marché un chou vert, frais.

Vous découpez les feuilles une à une, les plongez dans une cocotte d'eau salée bouillante, une dizaine de minutes pour les blanchir.

Dans un saladier vous mélangez viandes de porc et de veaux hachés, vous ajoutez la mie de pain préalablement trempée dans le lait tiède, l'œuf entier, une pincée de sel et de poivre, une tête d'ail hachée, le persil coupé, vous mélangez et laissez reposer 15 mn

Dans votre cocotte, vous faites fondre la graisse d'oie, 150 g d'oignons à petit feux, une dizaine de mn.

Sur ce lit d'oignons vous alternez une couche de feuilles de chou, une couche de farce.

Faite cuire le tout à petits feux 1 heures 30 mn dans le creux du couvercle de fonte (s'il s'agit d'une cocotte à l'ancienne) vous veillez à ce qu'il y ait toujours un peu d'eau.

Enfin avec les tomates (vous utilisez des tomates fraiches que vous avez épluchées en les plongeant au préalable deux à trois minutes dans de l'eau bouillante), les oignons, l'ail, le persil, le thym et le laurier vous préparez une sauce tomate maison, lorsque le tout est cuit (30 mn), vous le passez dans une moulinette pour ne retenir que la purée de tomate.

Ceci composera la sauce tomate qui accompagnera les parts découpées du chou farcis.

Variante : vous versez dans la cocotte la totalité de la sauce tomate 15 mn avant la fin de la cuisson.

Lorsque celui-ci sera cuit, il sera facile de le démouler, il aura la forme d'un "gâteau rond".

Mangez bien chaud c'est un délice!

 

 

Conseil Boisson: un Saint Amour ou un Juliénas

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Jean pelletier
  • Le blog de Jean pelletier
  • : Pour suivre l'actualité politique, la défense de la propriété intellectuelle et suivre quelques conseils en gastronomie et en histoire
  • Contact

L'auteur

  • Jean Pelletier
  • Né en 1952, ancien élève de l’Institut d’études politique de Paris et titulaire d’une Maîtrise de Lettres , j'ai   été Directeur des Relations Extérieures de l’ADAMI et professeur associé à l'université d'Evry . Je suis aujourd'hui à la retraite et je continue à enseigner. Ce blog est né d'une passion celle de l'écriture, liée à mon insatiable curiosité., d'où la diversité des rubriques.
Vous pouvez vous abonner à ce blog ou me suivre sur ma page facebook  et mon compte twitter
https://www.facebook.com/jean.pelletier
77https://twitter.com/jmpelletier
Bonne lecture.
  • Né en 1952, ancien élève de l’Institut d’études politique de Paris et titulaire d’une Maîtrise de Lettres , j'ai été Directeur des Relations Extérieures de l’ADAMI et professeur associé à l'université d'Evry . Je suis aujourd'hui à la retraite et je continue à enseigner. Ce blog est né d'une passion celle de l'écriture, liée à mon insatiable curiosité., d'où la diversité des rubriques. Vous pouvez vous abonner à ce blog ou me suivre sur ma page facebook et mon compte twitter https://www.facebook.com/jean.pelletier 77https://twitter.com/jmpelletier Bonne lecture.

Version anglaise

<a href= »http://fp.reverso.net/jmpelletier52-over-blog/4946/en/index.html« ><img src= »http://flavius.reverso.net/img/languages/code.png«  style= »float:left; padding-right:8px; » title= « anglais«  height= »15px ; » alt= »Reverso Localize » /></a>

Recherche