Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 12:55
Gratin de courge butternut.

En français « doubeurre », cette courge est une variété de courge musquée appartenant à la famille des cucurbitacées. Comme son nom l’indique aussi bien en anglais, qu’en français elle a la particularité d’un velouté et d’une texture qui rappelle le beurre et un aspect doré. Son goût est particulièrement très fin.

Les courges proviennent d’Amérique centrale entre le Mexique et le Guatemala (environ 10 000 ans), la butternut aussi. Elles ont progressivement envahi tout le contiennent américain

Ce sont Christophe Colomb et ses successeurs qui ont rapatrié en Europe des « courges », faciles à cultiver et à conserver.

Aujourd’hui elles sont cultivées dans le monde entier, sur tous les continents.

Ingrédients.

  • 1 courge butternut d’environ 1kg
  • 150 g de lardons fumés
  • un bouquet d’herbes fraiches (persil, ciboulette, basilic, menthe)
  • une noix de muscade
  • sel et poivre
  • 20 cl crème liquide
  • gruyère râpé

Préparation.

Comme beaucoup de courge la butternut est assez difficile à éplucher, ce qui ne présume pas de sa tendresse à la cuisson. La couper en petits cubes, puis les faire cuire à la vapeur une dizaine de minutes.

Beurrez votre plat à gratiner, disposez les morceaux de courges, ajoutez les lardons fumés et hachez le bouquet d’herbes fraiches

Râpez votre noix de muscade sur le plat, ajoutez vos 20 cl de crème liquide, salez et poivrez.

Parsemez votre gruyère râpé sur l’ensemble du plat.

Passez à four chaud une trentaine de minutes.

Partager cet article

Repost 0
11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 11:41
Monument Valley
Monument Valley

Je participe à un concours photo, venez me donner un coup de main en votant.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pelletier - dans Voyage
commenter cet article
11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 11:17

J'écoutais un débat sur Europe 1 sur les commémoration. Commémorer signifie "se souvenir ensemble". Se souvenir, c'est un devoir pour chaque citoyen. Ensemble, c'est à dire la Nation et chacun d'entre nous avec ce qui nous relie dans la démarche de se rappeler le sacrifice de ceux qui ont donné leur vie pour que nous vivions pleinement notre démocratie.

La liberté dont nous jouissons aujourd'hui, nous la devons aux soldats qui ont répondu à l'appel pour combattre. Les commémorations sont nombreuses : 14-18, la guerre de 1940, la guerre d'Indochine, la guerre d'Algérie ... elles n'ont bien évidemment pas la même signification, les guerres coloniales occupent une place à part, pour autant les familles qui ont été touchées par ces guerres, injustes (nous étions les agresseurs) ont droit aussi au devoir du souvenir.

L'enseignement de l'histoire a sa place dans le dispositif de mémoire. Il y a beaucoup à dire sur cet enseignement sans cesse remodelé et pour autant encore loin d'être à la hauteur. Car l'histoire permet de se souvenir, d'honorer mais aussi de comprendre, y compris le temps présent.

Sommes nous encombrés par toutes ces commémorations? Non ... ce n'est que justice de faire l'effort de rendre hommage à toutes ces souffrances. Chaque village français a son monument au morts des deux guerres mondiales, la signature des deux armistices est l'occasion d'un rassemblement des habitants et de leurs édiles .

La déportation, l'extermination des juifs sont l'occasion de rassembler les éléments de leur souvenir. Comment pourrions nous oublier, le jour viendra où tous les témoins auront disparu, c'est déjà le cas pour la guerre de 14-18, tous ces monuments sont là pour graver dans le marbre les horreurs et les erreurs commises par l'humanité.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pelletier - dans Histoire
commenter cet article
6 novembre 2014 4 06 /11 /novembre /2014 11:02

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pelletier - dans politique
commenter cet article
5 novembre 2014 3 05 /11 /novembre /2014 13:01

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pelletier - dans Littérature
commenter cet article
4 novembre 2014 2 04 /11 /novembre /2014 13:33
Une affaire Lepaon à la CGT ?

Comme il est commode de s’engouffrer dans ce que les médias appellent désormais l’affaire Lepaon, secrétaire Général de la CGT. Son appartement de fonction aurait nécessité une rénovation pour un montant de 130 000 euros, un projet de cave à vin et de home cinéma aurait été évacué dans un deuxième temps.

Tous les ingrédients sont, semble-t-il, réunis pour ajouter à tous ces scandales qui ne cessent de s’accumuler, celui du secrétaire général de la CGT. La manœuvre est ignoble et indigne, comme nous sommes bien loin du compte secret en suisse d’un certain ministre du budget (Affaire Cahuzac), ou de tel secrétaire d’état, dont on découvre qu’il ne paye pas ses impôts (Thévenoud), ou pire l’affaire Bygmalion etc…

. Bon, quel est le sujet, celui de la rénovation d’un appartement de fonction, il n’y a pas de quoi fouetter un chat. La meilleure preuve que nous sommes dans une opération de manipulation et de tentative de déstabilisation de la CGT, c’est que ces informations sont tronquées et truquées.

Notons quelques points rectificatifs et significatifs :

- La surface n’est pas de 120 m2, mais de seulement 79 m2

- Le coût des travaux est de 105 000 euros et non pas 130 000 euros

L’affaire vaut-elle que l’on entonne le trop fameux « tous pourris » ? Non, certainement pas. Car s’il y a eu faute, celle-ci est sans aucune mesure comparable.

Rendant compte de l’affaire, dont Lapaon dit clairement qu’il l’a apprise par la presse, devant le parlement de la CGT, il reconnait une « faute collective » et s’en explique dans un processus de décision qui n’est pas acceptable. Il parle clairement « de failles majeures dans le fonctionnement interne de prise de décisions».

Cette décision de travaux, n’a pas été débattue, ni même été validée par aucune instance de décision de la CGT. Elle a été prise, à tort, dans l’urgence. Le choix de Vincennes s’est fait par proximité du siège de la CGT à Montreuil.

Pour ceux qui ont été amenés à faire des travaux de rénovations complètes dans leur appartement, jugerons que l’enveloppe de 105 000 euros pour une surface de 79 m2 n’a pas été correctement négociée …, une base de 80 000 euros (soit 1 000 euros le m2) aurait été plus justifiée. Encore une fois, pas de quoi s’indigner.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pelletier - dans politique
commenter cet article
1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 17:50

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pelletier - dans politique
commenter cet article
1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 13:04
Le Parti Socialiste, paye en nombre de militants  le prix de son échec

C’est une chute historique que connaît la rue de Solferino (siège du PS) une chute record de ses adhésions. Ce qui se traduit par des pertes financières considérables. C’est donc un triplé que François Hollande a malheureusement réussi, un échec politique (même s’il est encore à mi-mandat), un échec pour le socialisme et un mise ne danger financière pour son parti.

On ne va pas rappeler tous les faux pas, les erreurs de communications, les déclarations embarrassantes de ses ministres, les promesses non tenues … et sans aucun doute les dégâts dus aux affaires Cahuzac, Thévenoud et Aquino Morelle. L’impopularité record du Président et les échecs électoraux (et à suivre) ont eu pour conséquences des démissions massives dans les fédérations du PS, y compris de la part de ses cadres.

Désormais Jean-Christophe Cambadélis est à la tête d’un parti à la dérive où tout est désormais à reconstruire. Quelques exemples, en Gironde ce sont plus de la moitié des 4000 adhérents qui n’ont pas renouvelé leurs adhésions. La fédération du Nord, l’un des fleurons du PS, normalement inébranlable, a réussi l’exploit de perdre un bon millier de ses 9 000 adhérents. En Isère et en Charente-Maritime ce sont aussi 50 % des adhérents qui ont disparu.

Et c’est le même mouvement de reflux que connaît l’ensemble de toutes les fédérations.

La rue de Solferino avait prévu un budget de 2,3 millions d’euros de recettes provenant de ses cotisations, au 31 juillet ce sont déjà 530 369 euros qui manquent, en place des 1 341 000 attendus à cette même date (soit une perte de 60 %). La perte de sièges de députés depuis 2012 et aux dernières sénatoriales pèsera sur le financement du PS. Enfin le projet de loi de finances 2015 prévoit une baisse de 15 % des dotations aux partis politiques qui aggravera la situation.

L’opération des Etats généraux du PS se solde par un échec très clair et ne répond en rien à l’attente des militants de base qui réclament, eux, un véritable congrès. Mais il n’en sera rien, car l’onde de choc qu’il provoquerait à Matignon et à l’Elysée serait un coup fatal au pouvoir en place.

Bien sûr la direction du PS nie ou du moins tente des explications vaseuses, du genre «Il faut deux ans d'absence d'activité et de paiement de cotisations pour qu'un militant soit radié. Donc là aussi c'est trop tôt pour se prononcer».

Avec une UMP au fond du trou aussi, un retour jusqu’ici raté de Nicolas Sarkozy, les deux principaux partis politiques de gouvernement sont en grande difficultés pour les prochaines élections. De son côté le Front National connaît une progression foudroyante.

Cette année le FN a atteint le chiffre de 83 000 adhérents, doublant ainsi ses troupes qui ne comptabilisait seulement 40 000 membres en janvier 2012.

A ce jour, le FN est donc le 3ième parti de France, juste derrière l’UMP qui annonçait 268 41 adhérents et le PS qui parle de 160 000 adhérents.

C’est donc un séisme politique qui se prépare pour les prochaines élections présidentielles, car on ne voit rien venir ni du PS, ni de l’UMP.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pelletier - dans politique
commenter cet article
31 octobre 2014 5 31 /10 /octobre /2014 18:20
Le Medef, on ne peu plus réactionnaire.

Pierre Gattaz, patron du Medef veut supprimer l’obligation de justifier un licenciement. Pour y arriver il propose que « la France sorte de la convention 158 de l’organisation internationale du Travail (OIT). On peut aussi rétablir le travail des enfants dans les mines, tant qu’il y est.

Il ne se passe pas un jour sans que les patrons, le Premier Ministre et des membres du gouvernement multiplient les propositions de régression sociales : l’augmentation des seuils sociaux, la création d’un contrat de travail unique, la remise en cause des 35 heures, et maintenant la suppression de l’obligation de justifier un licenciement.

Les salariés qui subissent tous les jours le harcèlement au travail, les quinquénaires que l’on jette comme des mal propre sur un marché du travail qui ne veut plus d’eux, les jeunes qui doivent enchainer les stages et au mieux les CDD … C’est à un retour en arrière d’un siècle que ce beau monde nous propose de revenir.

Mais ceux-ci se réservent les bonus, les retraites chapeaux, les dividendes extravagants aux actionnaires et des augmentations énormes … Mais où veut en venir le patronat : à une explosion sociale ?

Bien sûr l’argument de masse serait qu’une telle mesure favoriserait l’emploi, puisqu’ainsi on pourrait prendre et jeter les travailleurs comme des kleenex au grès de l’envie et des circonstances.

L’aveu de Pierre Gattaz : « Les chefs d'entreprise, quand ils peuvent embaucher, craignent de se trouver devant les prud'hommes s'ils rompent le contrat ». C’est tout de même une disposition qui apporte le minimum de protection aux salariés, pourquoi ne pas supprimer du coup le corps des inspecteurs du travail ? Et en augmentant les seuils sociaux, privés de délégués du personnel, de Comité d’entreprise et de CHSCT, on imagine l’enfer que deviendrait le monde du travail …

C’est ce qu’ils appellent « la flexibilité du marché du travail », jolie expression pour désigner un monde du travail où le patron serait roi et les salariés des esclaves corvéables à merci.

Mais il reste encore un ministre socialiste qui n’a pas renié ses engagements, Marylise Lebranchu, la ministre de la Fonction, publique a tranché net, en qualifiant de « très conservateur et un peu archaïque » les propos de M. Gattaz et le soupçonne , de vouloir retourner dans un passé très, très lointain ».

Le climat devient de plus en plus malsain, il est temps que la conscience des travailleurs se réveille et qu’ils prennent leur destin en main par les luttes, comme ce qui se passe actuellement en Allemagne et au Royaume Uni.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pelletier - dans politique
commenter cet article
30 octobre 2014 4 30 /10 /octobre /2014 21:03

Alors que chaque jour qui passe, le gouvernement explique aux français qu’il faut se serrer la vis, que les classes moyennes (4000 euros/mois) sont les principales cibles des augmentations d’impôts, il est une « classe toute particulière ,» celle des membres des cabinets ministériels qui eux connaissent surtout l’augmentation de leurs revenus.

René Dosière est un parlementaire consciencieux qui traque systématiquement toutes les dépenses abusives de l’Etat. Il nous livre les résultats de son enquête sur son blog (http://renedosiere.over-blog.com) , c’est édifiant et peu glorieux pour ce gouvernement. Que dit-il ? « La rémunération des conseillers ministériels a augmenté en moyenne de... 7, 1 % entre 2013 et 2014 ». Les salariés apprécieront en fonction de leur feuille de paye, à savoir que l’inflation est passée de 0,6% en septembre 2013 à 0,3% aujourd’hui.

Ce sont pourtant des privilégiés, leur rémunération moyenne est de 8 201 euros par mois (7 655 euros en 2013). Ce sont donc ces braves gens qui passent une bonne partie de leur temps à proposer au gouvernement économie et impôts nouveaux. Dans la fonction publique la valeur du point a été gelée depuis 4 ans déjà !

Ce sont les mêmes qui ont eu la bonne idée de geler carrément l’augmentation des retraites. Pour eux ce sera nada !

Voilà un scandale de plus qui démontre à quel point les politiques vivent en dehors des réalités et en tout cas prennent bien soin d’eux mêmes, s’ils ne le font pas pour les français. Quant à la valeur de l’exemple, ils l’ignorent. Etant pour la plupart fonctionnaires, ils ne connaitront pas le chômage au prochain remaniement.

Enfin l’étude de M. Dosière révèle que dans 19 ministères sur 31, certains conseillers gagnent plus que leur ministre. C’est au Ministère de la culture que l’on relève l’écart le plus astronomique, puisque l’un des conseiller de Mme Fleur Pellerin gagne 13 744 euros par mois, pas moins.

Mais on trouve aussi un salaire à 12 987 euros à l’Intérieur, 12 680 euros à la Décentralisation, 12 369 euros au Redressement productif …

La transparence c’est bien, mais remettre un peu d’ordre dans les cabinets ministériels se serait encore mieux.

Puisque nos camarades socialistes n’ont toujours rien compris, c’est à nous citoyens de faire savoir et de dénoncer … à toutes fins utiles.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pelletier - dans politique
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Jean pelletier
  • Le blog de Jean pelletier
  • : Pour suivre l'actualité politique, la défense de la propriété intellectuelle et suivre quelques conseils en gastronomie et en histoire
  • Contact

L'auteur

  • Jean Pelletier
  • Né en 1952, ancien élève de l’Institut d’études politique de Paris et titulaire d’une Maîtrise de Lettres , j'ai   été Directeur des Relations Extérieures de l’ADAMI et professeur associé à l'université d'Evry . Je suis aujourd'hui à la retraite et je continue à enseigner. Ce blog est né d'une passion celle de l'écriture, liée à mon insatiable curiosité., d'où la diversité des rubriques.
Vous pouvez vous abonner à ce blog ou me suivre sur ma page facebook  et mon compte twitter
https://www.facebook.com/jean.pelletier
77https://twitter.com/jmpelletier
Bonne lecture.
  • Né en 1952, ancien élève de l’Institut d’études politique de Paris et titulaire d’une Maîtrise de Lettres , j'ai été Directeur des Relations Extérieures de l’ADAMI et professeur associé à l'université d'Evry . Je suis aujourd'hui à la retraite et je continue à enseigner. Ce blog est né d'une passion celle de l'écriture, liée à mon insatiable curiosité., d'où la diversité des rubriques. Vous pouvez vous abonner à ce blog ou me suivre sur ma page facebook et mon compte twitter https://www.facebook.com/jean.pelletier 77https://twitter.com/jmpelletier Bonne lecture.

Version anglaise

<a href= »http://fp.reverso.net/jmpelletier52-over-blog/4946/en/index.html« ><img src= »http://flavius.reverso.net/img/languages/code.png«  style= »float:left; padding-right:8px; » title= « anglais«  height= »15px ; » alt= »Reverso Localize » /></a>

Recherche