Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 11:58

arresttaion-tueur-de-toulouse.jpgPlusieurs campagnes électorales ont été impactées par des attentats. Revue de détail :

-          1980, l’attentat de la rue Copernic.

C’est une bombe qui fera 4 morts et une quarantaine de blessés aux abords d’une synagogue le 4 octobre 1980. Ce crime sera revendiqué par une organisation d’extrême droite Les Faisceaux nationalistes révolutionnaires. Nous sommes à 6 mois du 1er tour de l’élection présidentielle qui verra l’accession de François Mitterrand à la présidence de la république. La droite au pouvoir se révélera particulièrement maladroite avec le premier ministre Raymond Barre qui déclarera : « Un attentat qui voulait frapper les israélites qui se rendaient à la synagogue et qui a frappé des Français innocents qui traversaient la rue » L’émotion est immense, tant ces propos irresponsables heurtent la conscience de nombreux français.

 

-          1988, la grotte d’Ouvéa.

Nous sommes le 22 avril 1988 à quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle. La gendarmerie de Fayaoué est attaquée par des indépendantistes Kanaks. Quatre gendarmes seront tués et seize autres pris en otages. Jacques Chirac, premier ministre, avec l’accord de François Mitterrand président de la république ordonne l’assaut de la grotte le 5 mai 1998, c’est une boucherie 19 kanaks et deux militaires sont tués. Trois jours plus tard, le 8 mai 1988, Jacques Chirac, candidat est défait à l’élection présidentielle.

 

-          2002, deux affaires majeures.

La tuerie de Nanterre.

L’événement se produit à trois semaines du premier tour de l’élection présidentielle qui oppose Jacques Chirac, président en exercice et Lionel Jospin, premier ministre. Richard Durn tire à l’occasion d’un conseil municipal dans la nuit du 26 au 27 mars 2002 : huit élus sont tués et dix neuf autres blessés. Immédiatement Jacques Chirac tirera profit de cet attentat en imputant la responsabilité du gouvernement de Lionel Jospin, impuissant à lutter contre la violence et l’insécurité.

L’affaire Paul Voise.

Ce n’est pas fini, trois jours avant le premier tour un retraité de 72 ans, Paul Voise est agressé à son domicile, sa maison incendiée. L’apparition du vieil homme, le visage tuméfié, à la télévision bouleverse la France entière. Les médias se déchainent, la droite aussi, l’affaire est énorme à la veille du scrutin qui verra Lionel Jospin éliminé du second tour au profit du Front national.

 

imagesCA87LRJ1.jpgAujourd’hui les attentats de Montauban et Toulouse impactent fortement la campagne présidentielle, au point que les deux principaux candidats décident de suspendre leur campagne électorale, fait sans précédent dans une élection.

Ce serait une hypocrisie sans nom de ne pas admettre qu’un tel fait favorise le président sortant qui s’est fait tout au long de la campagne le chantre de la lutte contre l’insécurité, l’immigration et toutes violences. Inutile de penser que la campagne, nous sommes à 30 jours du premier tour, va pouvoir reprendre un tour normal.

 

Les événements sont encore en cours, le tueur a été identifié, le raid cerne son domicile, on attend d’une heure à l’autre l’arrivée de Nicolas Sarkozy à Toulouse et Claude Guéant, ministre de l’intérieur coordonne en personne l’action des forces de l’ordre.

 

Cette action éclair, qui a permis de mettre fin aux tueries de ce jeune homme de 24 ans qui se réclame d’Al-Qaeda installe l’UMP dans une position confortable. Par ailleurs le fait que le tueur ait d’ors et déjà indiqué aux forces de l’ordre les motivations politiques de son geste, à savoir sanctionner l’intervention militaire en Afghanistan par le meurtre de trois jeunes militaires français, et protester contre la mort de jeunes palestiniens en tuant des enfants juifs dans une école de Toulouse, ne sera pas sans conséquences dans l’esprit des électrices et des électeurs.

 

Que peut faire François Hollande et les autres candidats de gauche pour contrer l’offensive sécuritaire qui ne va pas manquer de se lever ? Difficile de répondre à cette question tant le terrain est particulièrement glissant. Toute attaque à l’égard de Nicolas Sarkozy sera entendue comme une atteinte au Chef de l’état…, oui le candidat Nicolas Sarkozy dispose désormais du formidable bouclier qu’est la fonction de Président de la république en période de crise.

 

Attendons-nous à une campagne qui va s’étouffer sur elle-même au grand bonheur du président sortant. Sans faire de pronostic définitif, cette étrange campagne marquée depuis le mois de novembre par des sondages donnant systématiquement gagnant le candidat socialiste, pourrait inverser la tendance. A cet égard les prochains sondages vont être déterminants.

 

La gauche toute entière devrait bien réfléchir aux conséquences de cette situation. Sa responsabilité est désormais immense, une réélection de Nicolas Sarkozy déboucherait sur un démantèlement massif des services publics, de l’action sociale dans son ensemble de l’état et l’anéantissement de voir l’Europe évoluer dans un sens plus solidaire et communautaire. Elle s’honorerait par une discipline de respect mutuel et une certaine coordination des actions des uns et des autres. Seule cette unité et cette solidarité  peuvent donner encore un espoir au peuple de gauche de voir l’un des siens à la Présidence de la république. Stop à la surenchère à gauche, stop au mépris et unité d’action devraient être les mots d’ordre communs à tous.

 

Déclaration de François Hollande avant son départ pour Montauban

link

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pelletier - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean pelletier
  • Le blog de Jean pelletier
  • : Pour suivre l'actualité politique, la défense de la propriété intellectuelle et suivre quelques conseils en gastronomie et en histoire
  • Contact

L'auteur

  • Jean Pelletier
  • Né en 1952, ancien élève de l’Institut d’études politique de Paris et titulaire d’une Maîtrise de Lettres , j'ai   été Directeur des Relations Extérieures de l’ADAMI et professeur associé à l'université d'Evry . Je suis aujourd'hui à la retraite et je continue à enseigner. Ce blog est né d'une passion celle de l'écriture, liée à mon insatiable curiosité., d'où la diversité des rubriques.
Vous pouvez vous abonner à ce blog ou me suivre sur ma page facebook  et mon compte twitter
https://www.facebook.com/jean.pelletier
77https://twitter.com/jmpelletier
Bonne lecture.
  • Né en 1952, ancien élève de l’Institut d’études politique de Paris et titulaire d’une Maîtrise de Lettres , j'ai été Directeur des Relations Extérieures de l’ADAMI et professeur associé à l'université d'Evry . Je suis aujourd'hui à la retraite et je continue à enseigner. Ce blog est né d'une passion celle de l'écriture, liée à mon insatiable curiosité., d'où la diversité des rubriques. Vous pouvez vous abonner à ce blog ou me suivre sur ma page facebook et mon compte twitter https://www.facebook.com/jean.pelletier 77https://twitter.com/jmpelletier Bonne lecture.

Version anglaise

<a href= »http://fp.reverso.net/jmpelletier52-over-blog/4946/en/index.html« ><img src= »http://flavius.reverso.net/img/languages/code.png«  style= »float:left; padding-right:8px; » title= « anglais«  height= »15px ; » alt= »Reverso Localize » /></a>

Recherche