Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 13:52

 

potager3-copie-1.jpgPotager… le mot fait rêver, il évoque l’enfance, la cueillette des fraises et des haricots, le temps des confitures, l’été les glaces aux fruits frais (framboise), les cornichons et leur mise en bocaux, la recherche au petit matin des premières asperges. Le potager, c’est avant tout le souvenir doux et sucré de mon père. Moi petit, toujours dans ses jambes à croquer une carotte nouvelle, moi un peu plus tard, faisant le tour du jardin en sa compagnie à chacune de mes visites. Le potager c’est la petite silhouette frêle de mon grand-père, toujours en noir … le potager c’est les vacances au rythme des saisons.

 

J’avais pris la décision de tenter un potager cette année. Donc dès l’automne dernier, j’ai entrepris de préparer le sol et au mois d’avril, j’ai essentiellement planté des petits plans achetés en jardinerie pour gagner du temps sur la pousse et donc la récolte. Et puis c’était un test, pour me donner une idée de ce qui était possible.

 

L’objectif était de tester l’emplacement, la surface disponible et le type de culture qui pourrait réussir. Je n’avais aucune ambition économique à ce stade, juste le plaisir et peut être à la clef le goût réussi des légumes cultivés par mes soins. J’appartiens à une famille de jardinier : mon père, mes oncles, mon grand-père et mes frères, et une enfance à la campagne.

potager-2.jpgL’emplacement … au fond de mon jardin avec une exposition sud-ouest et le handicap d’être pas très loin d’un grand sapin…posté lui au nord, ce qui réduisait l’inconvénient. Mais je n’avais pas vraiment d’autre choix, à moins de réduire considérablement l’espace de pelouse et de jeux. Par manque de temps, ou par atavisme, je n’ai pas fait mon potager en carré, comme la mode nous y pousse actuellement. J’ai donc planté au ras du sol à l’ancienne, à la paysanne, en serrant beaucoup trop mes plants (première leçon), et oui une petite surface et l’envie de mettre beaucoup de choses, il est toujours difficile de projeter la croissance à venir !

 

Ce que j’ai planté :

Des tomates, de toutes variétés pour tester, cœur de bœuf, cornes des Andes, tomates-cerises etc…

Des salades (laitues)

Des radis en semis

Des petits pois

Des haricots

Des céleris raves

Des choux de Bruxelles

Des choux de Milan

Des betteraves

Des poireaux

Des oignons

Des navets

Des poivrons

Des aubergines

Des courgettes

Des cornichons

Un concombre

Un artichaut

Les aromates :

Thym

Romarin,

Basilic

Persil

Ciboulette

Estragon

Sauge (un pied faramineux…)

Oseille, plus on coupe, plus elle pousse

Menthe verte

Laurier (un arbre !)

Les fruits

Quatre pieds de framboisiers

Deux pieds de groseilles rouges

Un pied de groseille dite à maquereaux (vertes)

Deux rangées de fraises

Un pied de murier

 

potager-5.jpgJ’ai vu large pour tester ce qui marcherait bien dans les conditions d’exploitations requises. Bien entendu je n’ai fait que de petites plantations pour chacun de ces légumes.

Les échecs patents à ce stade de la saison :*

les radis, trop longs à pousser et donc immangeables.

Les cornichons ont séchés… fin de l’aventure.

Ce qui n’est pas si mal, pour le reste :

Les courgettes poussent encore et quatre pieds suffisent à notre bonheur (encore productif).

Les salades un sucés total, belle pousse rapide, un plaisir dans l’assiette, j’en suis à la deuxième génération en cours. Je leur accorderais beaucoup plus de place l’année prochaine. Je teste un semis à la volée de mâche de Nantes pour l’hiver.

Les petites pois (une planche), ont été un peu négligés un moment et n’ont donné qu’une récolte.

Les haricots nains, douze pieds, j’en suis à la 5ième récolte et ils sont encore couverts de fleurs et quel bonheur, fondants et parfumés à souhait.

 

Les oignons, je commence la récolte, taille moyennes, mais c’est encourageants, à renouveler en ajoutant des échalotes et de l’ail.

 

Les poireaux (40 pieds), déjà une récolte de petits poireaux, cuits à la vapeur et assaisonnés à la vinaigrette. Les autres après une petite coupe poussent vaillamment et se préparent à alimenter les soupes d’automne set d’hivers

 

Le concombre (juste un pied), il lui faut de la place pour courir. Deux beaux spécimens en début de saison, puis un début d’asséchement et une reprise avec le weekend dernier un concombre magnifique et trois autres en préparation.

 

Les poivrons (quatre pieds), ont fleuris, puis commencent à se former, c’est une bonne surprise, il faut attendre encore un peu pour voir jusqu’où ils iront.

 

C’est la même chose avec les aubergines, je n’y croyais pas du tout, d’autant plus que les pieds (trois) avaient tendance à sécher et les fleurs à tomber. Mais là aussi surprise deux aubergines se sont formées et poussent…

 

Pour les choux de Bruxelles et Milan, la croissance se poursuit, il faut attendre au moins novembre, décembre  pour savoir à quoi s’en tenir.

 

Les céleris raves (quatre pieds) le feuillage est très beau, j’attends encore deux à trois semaine pour en déterrer un et voir le résultat.

 

Même chose pour les betteraves, mais je vois déjà le col violet dépasser de terre.

 

L’artichaut (un pied) reste un mystère, toujours présents, sans plus.

 

Les navets ont été plantés, il y a peu, mais ils sont déjà en formation.

 

potager6.jpgJe réserve le plus beau pour la fin, les tomates (environs 20 pieds), je suis dépassé par les événements, la croissance a été forte, malgré mon élagage réguliers des gourmands, la production est énorme dans toutes les variétés, et surtout je n’ai jamais vue des tomates aussi grosses (jusqu’à 800 gr). Pas de maladies, ni de taches… et bien sûr nous avons commencé à les manger surtout en salade. Succès de table garanti, juteuses, charnues, parfumées, il faut juste un peu de sel et un filet d’huile d’olive. Pour la production à venir je ferai des conserves de sauce tomate. Il faudra à l’avenir que je soigne le tuteurage un peu mieux.

Les aromates, rien à dire, ils se développent harmonieusement et viennent enrichir salades et plats.

Les fruits : les framboisiers plantés à l’automne se sont bien développés en hauteur et commencent à produire leurs fruits, une belle récolte à venir, les fraises ont été décevantes, il faut que j’imagine un emplacement propre qui leur soit dédié. Les groseilliers sont encore petits et le pied de murier a donné quelques mûres.

Bref, le bilan est plus que satisfaisant et très encourageant. Il faut que je révise encore un peu la théorie, que j’agrandisse significativement la surface cultivée, que je la fume et continue à l’entretenir. Je crois que je vais rester sur un format classique à la paysanne. Mon regret ? Ne pas avoir planté de pomme de terre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pelletier - dans jardinage
commenter cet article

commentaires

1 potager 16/07/2014 19:02

Ce sont de formidables résultats! J'en suis heureuse pour vous.

Présentation

  • : Le blog de Jean pelletier
  • Le blog de Jean pelletier
  • : Pour suivre l'actualité politique, la défense de la propriété intellectuelle et suivre quelques conseils en gastronomie et en histoire
  • Contact

L'auteur

  • Jean Pelletier
  • Né en 1952, ancien élève de l’Institut d’études politique de Paris et titulaire d’une Maîtrise de Lettres , j'ai   été Directeur des Relations Extérieures de l’ADAMI et professeur associé à l'université d'Evry . Je suis aujourd'hui à la retraite et je continue à enseigner. Ce blog est né d'une passion celle de l'écriture, liée à mon insatiable curiosité., d'où la diversité des rubriques.
Vous pouvez vous abonner à ce blog ou me suivre sur ma page facebook  et mon compte twitter
https://www.facebook.com/jean.pelletier
77https://twitter.com/jmpelletier
Bonne lecture.
  • Né en 1952, ancien élève de l’Institut d’études politique de Paris et titulaire d’une Maîtrise de Lettres , j'ai été Directeur des Relations Extérieures de l’ADAMI et professeur associé à l'université d'Evry . Je suis aujourd'hui à la retraite et je continue à enseigner. Ce blog est né d'une passion celle de l'écriture, liée à mon insatiable curiosité., d'où la diversité des rubriques. Vous pouvez vous abonner à ce blog ou me suivre sur ma page facebook et mon compte twitter https://www.facebook.com/jean.pelletier 77https://twitter.com/jmpelletier Bonne lecture.

Version anglaise

<a href= »http://fp.reverso.net/jmpelletier52-over-blog/4946/en/index.html« ><img src= »http://flavius.reverso.net/img/languages/code.png«  style= »float:left; padding-right:8px; » title= « anglais«  height= »15px ; » alt= »Reverso Localize » /></a>

Recherche