Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 17:07

 

Depuis aujourd’hui 1er juillet 2013, les vitrines et les immeubles de bureaux ne 3527979394_c80632a5dc.jpgpourront plus rester allumés toutes la nuit. La réglementation leur impose désormais de s’éteindre entre 1 heure et 7 heures du matin pour les vitrines, et pour les bureaux, une heure après la fin de leur utilisation. Quant aux bâtiments publics, leur illumination ne pourra plus se faire que du coucher du soleil à une heure du matin au plus tard.

Cette mesure avait été adoptée lors du Grenelle de l’environnement en 2007, il aura fallu pas moins de 5 années pour la mettre en œuvre. On regrettera que lorsqu’il s’agit de combler un déficit, comme celui des retraites, il faut 6 mois pour mettre à exécutions les décisions. Deux poids deux mesures ! Mais ne boudons pas notre plaisir, cette mise en application était très attendue.

Pourquoi l’était-elle ? Et bien au cours de ces 50 dernières années la pollution lumineuse, dont nos sociétés sont affublées, a profondément affecté notre environnement. Pour les plus âgés d’entre nous, nous avons le souvenir de cette belle nuit claire d’été avec une vue magistrale sur la Voie Lactée. Celle-ci a disparu de notre champ de vision depuis de nombreuses années, il faut s’éloigner au moins en mer et au large, loin de toute pollution lumineuse, pour espérer la retrouver.

France nature environnement a fait des relevés qui démontrent qu’entre 1992 et 2012 les points lumineux en France ont augmenté de 64% et la durée d’éclairement a plus que doublé. Outre l’observation nocturne des étoiles ; c’est la nature elle-même qui a été profondément affectée par ce foisonnement lumineux. Cette irruption brutale de la lumière dans le cycle nocturne affecte nos écosystèmes et c’est toute la chaine alimentaire qui est ainsi perturbée.

On a noté que, outre la disparition des hirondelles, ce sont aussi les chauves-souris « effrayantes » de notre enfance que nous ne voyons plus la nuit. Décidemment la Voie Lactée… les chauves-souris, cela fait beaucoup ! La population des insectes est à la base de toute la chaine alimentaire, outre les pesticides qui font leur œuvre, la pollution lumineuse de nuit les perturbe et clairseme leurs rangs.

Ainsi la chauve-souris pipistrelle a quitté ses lieux habituels pour se concentrer la nuit autour des lampadaires afin de faire son repas de la multitude d’insectes qui s’y retrouvent à tourner à l’infini…

Les études ont démontré que les insectes sont attirés par la lumière à des distances de plus de 500 m. Leur destruction est massive.

Autre exemple    de disparition : les vers luisants (ou les lucioles) qui faisaient le bonheur là encore de notre enfance, on ne les voit plus. Leur système de reproduction étant lié à une activité diurne, la prolifération des points d’éclairages, y compris dans nos campagnes ont perturbé leur cycle reproducteur.

Donc cette salutaire mesure de diminuer (partiellement) l’éclairage de nuit va peut-être apporter un sursaut sur cette question écologique d’importance. Mais elle aura aussi un impact sur la consommation électrique : une économie de deux térawattheure (TWh) par an, ce qui représente une économie de 200 millions d’euros, 250 000 tonnes de CO2 et la consommation de 750 000 ménages.

Il faudra bien sûr, encore suivre l’application effective de cette nouvelle réglementation. Quels seront les services chargés d’en suivre l’usage ? Mystère… l’administration aura peut-être encore besoin de trois ou quatre années pour trouver une solution. En attendant nos pauvres chauve-souris tournicotent autour des lampadaires jusqu’à en devenir folles.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pelletier - dans Patrimoine
commenter cet article

commentaires

shruti 13/05/2014 07:27

I just read the post. It’s really informative. The importance of protecting the nature and the life of animals and the post about the ecosystem are really informative. The protection of nature should be the top priority for the government. Good work. Keep posting.

Présentation

  • : Le blog de Jean pelletier
  • Le blog de Jean pelletier
  • : Pour suivre l'actualité politique, la défense de la propriété intellectuelle et suivre quelques conseils en gastronomie et en histoire
  • Contact

L'auteur

  • Jean Pelletier
  • Né en 1952, ancien élève de l’Institut d’études politique de Paris et titulaire d’une Maîtrise de Lettres , j'ai   été Directeur des Relations Extérieures de l’ADAMI et professeur associé à l'université d'Evry . Je suis aujourd'hui à la retraite et je continue à enseigner. Ce blog est né d'une passion celle de l'écriture, liée à mon insatiable curiosité., d'où la diversité des rubriques.
Vous pouvez vous abonner à ce blog ou me suivre sur ma page facebook  et mon compte twitter
https://www.facebook.com/jean.pelletier
77https://twitter.com/jmpelletier
Bonne lecture.
  • Né en 1952, ancien élève de l’Institut d’études politique de Paris et titulaire d’une Maîtrise de Lettres , j'ai été Directeur des Relations Extérieures de l’ADAMI et professeur associé à l'université d'Evry . Je suis aujourd'hui à la retraite et je continue à enseigner. Ce blog est né d'une passion celle de l'écriture, liée à mon insatiable curiosité., d'où la diversité des rubriques. Vous pouvez vous abonner à ce blog ou me suivre sur ma page facebook et mon compte twitter https://www.facebook.com/jean.pelletier 77https://twitter.com/jmpelletier Bonne lecture.

Version anglaise

<a href= »http://fp.reverso.net/jmpelletier52-over-blog/4946/en/index.html« ><img src= »http://flavius.reverso.net/img/languages/code.png«  style= »float:left; padding-right:8px; » title= « anglais«  height= »15px ; » alt= »Reverso Localize » /></a>

Recherche