Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 12:37

cabourg2012-copie-1.jpg

  

L’Adami, constatant la difficulté qu’elle rencontrait à faire entendre la voix des artistes interprètes, a pris l’initiative de créer une manifestation dans un environnement à fort caractère, sur un temps privilégié au cours duquel toute la filière pourrait se retrouver.

 

Sur ce principe elle a su mobiliser de nombreux partenaires d’une ville dont le nom est depuis toujours associés à l’art et à la création : Cabourg, dont Bruno Coquatrix a été le maire. Placées sous la double figure tutélaire de Marcel Proust et de Bruno Coquatrix, les Rencontres Européennes de l’Adami (REA) ont trouvé leur place au Grand Hôtel de Cabourg. Cet établissement, à travers son histoire, représente encore aujourd’hui un espace privilégié à la fois pour l’écriture et la chanson : de nombreux artistes-interprètes s’y sont produits et y ont séjourné.

  

 Les REA un laboratoire d’idées autour du numérique.

 

 Les REA accueillent, chaque automne, la filière artistique autour des problématiques liées à l’impact de la révolution numérique dans les pratiques des artistes-interprètes et le bouleversement qu’elle constitue dans l’économie de la culture.

L’Adami a réussi son pari, qui était en premier lieu de faire connaitre ses positions et ce de manière inédite. Devenu un rendez-vous incontournable de la profession, les REA lui ont permis de se faire connaitre à la fois comme une plateforme et une passerelle entre des acteurs parfois situés à des extrêmes dans la filière : à Cabourg la parole est toujours la même, ouverte, contradictoire et sans tabou !

L’Adami invite ses « ennemis » autant que ses alliés ! Ces onze dernières années, les questions mises en jeu ont été débattues par des orateurs de tous bords, artistes, producteurs, pouvoirs publics, consommateurs, acteurs culturels, experts du monde numérique, sociétés civiles, politiques, spécialistes des nouvelles technologies, juristes, sociétés de répartitions de droits étrangères, etc.

Laboratoire d’idées, elle oblige à réfléchir aux enjeux qui mobilisent la filière. Dès la première édition, la préoccupation liée à l’essor du peer to peer et des modes de rémunérations sur internet fut au cœur des débats : la problématique du numérique constitue depuis le début le fil directeur des éditions successives, ainsi que le deviennent les questions liées aux enjeux des flux et de la dématérialisation des supports.

 

 Les REA, un carrefour de personnalités.

 Les Rencontres constituent un instrument de communication essentiel à ce jour. Ces rencontres ont permis de déployer, puis de consolider des liens avec Bruxelles. Elles ont donné, au fil des années, la possibilité de s’exprimer à des personnalités européennes aussi réputées que Jacques Toubon, Tilman Lueder, Christophe Forax, Michel Rocard, Jack Ralite, Erna Hennicot-Schoepges…

Les REA se veulent également un moment privilégié dans un cadre accueillant. C’est pourquoi chacune des éditions veille à faire connaitre des artistes soutenus par l’action artistique de l’Adami, à travers la production de concerts et de projections.

 

En dressant chaque année un état des lieux et en se mobilisant pour défendre la profession, elles démontrent depuis douze ans que l’Adami a su créer un espace de dialogue, en accueillant des personnalités françaises et européennes, dans un cadre unique, pour accompagner au plus près la filière dans ses mutations.

Ce sont plus de 300 professionnels et artistes internationaux (Afrique du Sud, Argentine, Algérie, Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Cameroun, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, Hongrie, Italie, Pays-Bas, Pologne, Roumanie, Royaume-Uni, Russie, Sénégal, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, USA, etc.) qui se retrouvent chaque année lors des Rencontres.

 

Les 13ième Rencontres européennes de l'Adami.

 

Les Rencontres Européennes de l’Adami (REA) se tiendront les 6 et 7 décembre à Cabourg, ville qui les accueille depuis leur création en 2000. Organisées par l’Adami pour réfléchir à l’impact de la révolution numérique sur les pratiques des artistes-interprètes et au bouleversement qu’elle provoque dans l’économie de la culture

 

Numérique, mondialisation et diversité sont dans un bateau… Jeudi 6/12, de 14h45 à 17h30.

L’économie est entrée dans une phase irréversible de mondialisation. La culture subit directement les effets de ce mouvement, accentué par l’essor des réseaux et la révolution numérique. En convergeant dans la sphère culturelle et en facilitant l’accès et la circulation des œuvres ces deux phénomènes ne provoquent-il pas des effets néfastes à la diversité culturelle ?

 

Modérateur : Emmanuel Legrand (journaliste)

Intervenants :

-   Lorena Boix Alonso (chef d’unité des médias et des contenus convergents, DG Connect, Commission européenne),

-   Jean-François Dutertre (musicien),

-   Jacques Fansten (président, SACD),

-   Jean-Michel Lucas (docteur d’Etat ès sciences économiques, maître de conférences à l’Université de Rennes),

-   Marcel Rogemont (député PS de la 8e circonscription de Rennes),

-   Thu Lang Tran Wasecha (conseillère à la division de la propriété intellectuelle à l’OMC)..

 

Qui veut la peau des cercles vertueux ? Vendredi 7/12, de 9h30 à 12h30.

Taxe sur les billets de cinéma, rémunération pour copie privée mais aussi régime de l’intermittence et, pourquoi pas la sécurité sociale, sont tous des mécanismes qui mettent en œuvre des formes de solidarité pour protéger équitablement, qui la création, qui des emplois réputés précaires, qui les moins bien portants d’une communauté, d’un pays. La France est championne toutes catégories de ces mécanismes vertueux. Ils sont le socle de bien des fondements de notre République. Or, à Bercy, à Bruxelles et dans les états-majors de nombreuses méga entreprises, on voit les choses autrement. Un marché totalement ouvert, « libéré », pourrait-il devenir le nouveau garant d’équilibres fragiles entre liberté et diversité, entre succès populaire et audace créatrice ? Qui veut la peau des cercles vertueux ? Quel autre modèle pourrait plus sûrement encore préserver dans le monde de la culture cet écosystème ? Les artistes en doutent. Le marché l’assure. Débat !!!!

 

Modérateur : Emmanuel Legrand (journaliste)

Ouverture : Patrick Bloche, président Commission culture, Assemblée nationale.

 

Intervenants :

-     Bruno Boutleux (directeur général, Adami),

-     Bernard Heger (délégué général, Simavelec),

-      Alexandra Laferrière (responsable des contenus culturels, Google),

-      Michel Orier (directeur général de la création artistique, Ministère de la Culture),

-      Hervé Rony (délégué général, Scam).). 

 

Agents, mandataires, SPRD, agrégateurs : au service ou aux frais des artistes ?

Vendredi 7/12, de 14h45 à 17h30. Depuis quelques années, les sociétés de gestion collective sont confrontées à une situation de concurrence nouvelle En effet, Les évolutions technologiques et la mondialisation ont donné naissance à de nouveaux intermédiaires : essentiellement le mandataire et les agrégateurs. La profession d’agent a dû elle-même évoluer de manière significative. Quels en sont les bénéfices pour les artistes ?

 

Modérateur : Alain Charriras (Administrateur Adami)

Ouverture : Françoise Castex, députée parlement européen.

 

Intervenants :

-      Laurent Grégoire (Agence Adequat),

-      Denis Ladegaillerie (président fondateur de Believe, ex Président du Snep),

-       Pal Tomori (EJI Hongrie),

-      Virginie Berger (Musique et stratégies numériques)

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pelletier - dans Culture
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean pelletier
  • Le blog de Jean pelletier
  • : Pour suivre l'actualité politique, la défense de la propriété intellectuelle et suivre quelques conseils en gastronomie et en histoire
  • Contact

L'auteur

  • Jean Pelletier
  • Né en 1952, ancien élève de l’Institut d’études politique de Paris et titulaire d’une Maîtrise de Lettres , j'ai   été Directeur des Relations Extérieures de l’ADAMI et professeur associé à l'université d'Evry . Je suis aujourd'hui à la retraite et je continue à enseigner. Ce blog est né d'une passion celle de l'écriture, liée à mon insatiable curiosité., d'où la diversité des rubriques.
Vous pouvez vous abonner à ce blog ou me suivre sur ma page facebook  et mon compte twitter
https://www.facebook.com/jean.pelletier
77https://twitter.com/jmpelletier
Bonne lecture.
  • Né en 1952, ancien élève de l’Institut d’études politique de Paris et titulaire d’une Maîtrise de Lettres , j'ai été Directeur des Relations Extérieures de l’ADAMI et professeur associé à l'université d'Evry . Je suis aujourd'hui à la retraite et je continue à enseigner. Ce blog est né d'une passion celle de l'écriture, liée à mon insatiable curiosité., d'où la diversité des rubriques. Vous pouvez vous abonner à ce blog ou me suivre sur ma page facebook et mon compte twitter https://www.facebook.com/jean.pelletier 77https://twitter.com/jmpelletier Bonne lecture.

Version anglaise

<a href= »http://fp.reverso.net/jmpelletier52-over-blog/4946/en/index.html« ><img src= »http://flavius.reverso.net/img/languages/code.png«  style= »float:left; padding-right:8px; » title= « anglais«  height= »15px ; » alt= »Reverso Localize » /></a>

Recherche