Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2013 2 24 /09 /septembre /2013 15:37

2835782736_334e3d479d.jpgAprès les billets sous ecstasy de nos principaux chroniqueurs français, on en revient au principe de réalité. Les lendemains d’élection déchantent et la « femme la plus puissante du monde », comme a osé la nommer le journal le Monde, est bien embarrassée. Tout d’abord c’est l’hécatombe dans les états-majors des principaux partis, hormis le sien. Et enfin cette « belle victorieuse »  est dans les faits, sans majorité à la chambre et avec, en face d’elle 319 députés (3 de plus que la majorité) qui peuvent tout bloquer.

C’est donc une large victoire, si l’on en croit les médias, mais qui la laisse sans interlocuteurs pour le moment. Le Parti libéral, premier parti à être éliminé du Bundestag, est confronté au reclassement de ses élus et de ces permanents (600 personnes dit-on !), son président Philipp Rösler a donc démissionné, c’est le moins qu’il pouvait faire. Il méditera sur les bienfaits d’une stratégie de gouvernement avec Mme Merkel, l’ogresse.

Quant aux Verts, ils doivent faire leur examen de conscience, leur résultat est plus que décevant (8,4%), juste en deçà de celui de Die Link (8,6%). On est très loin de l’objectif assigné des 20 %. C’est donc toute la direction des Verts et les deux têtes de liste de campagne qui ont donné leur démission. Un congrès extraordinaire en novembre devrait remettre les pendules à l’heure entre les modérés, éventuellement prêts à faire un accord de gouvernement avec Mme Merkel et les plus durs, plus nombreux et enclins à un rapprochement avec Die Linke.

Le SPD est plutôt en phase d’indigestion…  la campagne de sa tête de liste Peer Steinbrück a été détestable, et même s’il progresse d’un scrutin à l’autre, le parti est en état de paralysie. Même si sur le papier la gauche a la majorité au Bundestag, aucun travail n’a été fait en ce sens. Le SPD se prépare donc à un mini congrès, très vite, le vendredi 27 septembre pour étudier la situation.

Mais cette victoire à la Pyrrhus de l’ogresse Merkel fait peur à tout le monde pour le moins. Quel avantage pourrait tirer le SPD d’un gouvernement d’union nationale, dans lequel, à coup sûr, il ne tirerait aucun bénéfice et ne serait pas en mesure d’infléchir la politique actuelle de la CDU-CSU. Il a déjà fait la malheureuse expérience d’un tel gouvernement (de 2005 à 2009).Et l’exemple épouvantable du Parti libéral, réduit à néant après une gouvernance commune avec la CDU-CSU, refroidit plus d’une ardeur, même si des maroquins sont à la clefs.

Le SPD est depuis quelques temps traversé par un courant qui cherche le rapprochement avec Die Linke (issu d’une scission avec le SPD), ne va-t-il pas plutôt privilégier une alternance à venir en cherchant un accord avec les Verts et Die Linke, ce qui lui donne déjà la majorité dans la pire conjoncture électorale qui soit. Alors avec un peu de travail et d’effort, il s’agit bien de la seule alternative possible à la politique de Mme Merkel, dont on se souviendra dans le futur, de la même manière que l’on revisite aujourd’hui les années Thatcher au Royaume Uni.

Aussi rien n’est fait à ce jour… et les allemands ne se sont pas alignés aussi massivement que le journal Le Monde veut nous le faire croire derrière la rassurante Mme Merkel. L’Ogresse s’est imposée dans tous les esprits dominants, mais le petit peuple lui n’a pas dit son dernier mot. Ces élections , si brillantes, a-t-on assez dit, risquent de finir dans une impasse à l’Italienne, faute de voir les trois partis de gauche s’assoir autour d’une table et travailler ensemble à un redressement de l’Allemagne, qui ne soit pas seulement celui des entreprises et des capitalistes, mais aussi celui des travailleurs.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pelletier - dans politique
commenter cet article

commentaires

Matt 26/09/2013 11:46


Votre analyse est moins biaisée qu'ailleurs, mais vous chaussez tout de même des lunettes franco-françaises.


C'est fort de café de minimiser le succès de Merkel, qui manque de peu la majorité absolue que seul Adenauer avait atteint en 1957 (dans un paysage politique à 3 partis !). Vous rêvez d'une
majorité SPD-Grünen-Linke, qui demeure un doux rêve en France, que dire de l'Allemagne !


Il a souvent été rappelé ces jours-ci, l'épisode historique de 1919 lorsque le gouvernement SPD a fait tirer sur les communistes est encore dans les mémoires. On a tellement réussi le travail de
mémoire, que chaque Allemand semble avoir en tête toutes les étapes qui ont conduit à 1933. Qui connaît en France, la répression des grèves de 1947-48 par Jules Moch (SFIO) ?


Tout cela rend hautement improbable une coalition entre vos trois partis "progressistes". Mais je vous l'accorde, ce n'est pas à exclure en Hesse (loin de la Ruhr cependant), les Parlements
locaux étant plus propices à des alliances inédites. De même, le SPD est presque en position de force pour négocier avec Merkel, étant indispensable bien que désavoué par les électeurs.

Jean Pelletier 26/09/2013 13:03



Matt,


vous avez parfaitement raison, mais j'ai été tellemnt choqué par l'absurdité des commentaires français, en particulier Le monde, ce qui m'a surpris, j'ai donc voulu remettre les pendul s
à l'heure, et se faisant j'ai forcé nettement le trait.


Et n'empêche, que dans son succé,s elle a tout de même perdu sa majorité, et qu'en l'état si les trois partis en question ne peuvent s'entendre pour gouverner, ils peuvent le faire pour empêcher
Mme Merkel de gouverner... alors son succés a quand même quelques limites.


Et dire, comme l'écrit le Monde, qu'elle est la femme la plus puissante du monde avec l'ensemble du peuple allemand derrière elle, est indécent et insupportable.


En tout cas merci pour votre commentaire



christian 25/09/2013 09:42


Sacrée équation , en effet. Mme Merkel va être obligée de sortir de l'immobilisme qui semble lui avoir si bien réussi. Passivité face aux mesures de Schroeder qui sont à la source de ce
matraquage social ; passivité face aux problèmes européens, en partie générés par l'Allemagne. Il va falloir qu'elle explique à ses concitoyens qu'on ne peut pas s'enrichir éternellement sur le
dos des autres pays partenaires et leur donner ensuite des leçons. Passivité internationale, on peut trouver plus ou moins bonnes les intitiatives diplomatiques des uns et des autres ( Syrie,
Lybie, Iran, etc...), le silence de l'Allemagne est consternant ! En un mot, il va falloir qu'elle gouverne. Je suis profondément attaché à ce pays, sûrement une partie de mes racines, mais je
suis très inquiet pour son avenir, encore plus que pour celui de la France, c'est dire...

Jean Pelletier 25/09/2013 10:58



L'inquiétude pèse sur les deux pays, pilliers de l'union euroépenne, c'est dire....en effet


 


Amitiès



Présentation

  • : Le blog de Jean pelletier
  • Le blog de Jean pelletier
  • : Pour suivre l'actualité politique, la défense de la propriété intellectuelle et suivre quelques conseils en gastronomie et en histoire
  • Contact

L'auteur

  • Jean Pelletier
  • Né en 1952, ancien élève de l’Institut d’études politique de Paris et titulaire d’une Maîtrise de Lettres , j'ai   été Directeur des Relations Extérieures de l’ADAMI et professeur associé à l'université d'Evry . Je suis aujourd'hui à la retraite et je continue à enseigner. Ce blog est né d'une passion celle de l'écriture, liée à mon insatiable curiosité., d'où la diversité des rubriques.
Vous pouvez vous abonner à ce blog ou me suivre sur ma page facebook  et mon compte twitter
https://www.facebook.com/jean.pelletier
77https://twitter.com/jmpelletier
Bonne lecture.
  • Né en 1952, ancien élève de l’Institut d’études politique de Paris et titulaire d’une Maîtrise de Lettres , j'ai été Directeur des Relations Extérieures de l’ADAMI et professeur associé à l'université d'Evry . Je suis aujourd'hui à la retraite et je continue à enseigner. Ce blog est né d'une passion celle de l'écriture, liée à mon insatiable curiosité., d'où la diversité des rubriques. Vous pouvez vous abonner à ce blog ou me suivre sur ma page facebook et mon compte twitter https://www.facebook.com/jean.pelletier 77https://twitter.com/jmpelletier Bonne lecture.

Version anglaise

<a href= »http://fp.reverso.net/jmpelletier52-over-blog/4946/en/index.html« ><img src= »http://flavius.reverso.net/img/languages/code.png«  style= »float:left; padding-right:8px; » title= « anglais«  height= »15px ; » alt= »Reverso Localize » /></a>

Recherche