Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 16:35

Malgré les déclarations maladroite d’un Jean-Christophe Cambadélis, député de Front-national.jpgParis, parlant de tripartisme sur Europe 1 ce matin, nous n’en sommes pas encore là, loin s’en faut. Il faut remettre le résultat des cantonales à Brignoles dans son contexte. Ce n’est pas un échantillon de 0,05% de l’électorat français qui peut donner la tonalité réelle des élections à venir.

Au final, le Front national ne détient que deux cantons sur un total de 4 055. Pas de quoi fouetter un chat. Pour les élections municipales le parti de Marine Le Pen n’a réussi à monter des listes que dans une ville sur six, ce qui pointe la faiblesse de son organisation et de son encadrement. On se souvient dans le passé d’affaires locales où le FN tentait de recruter sur la base de petites annonces passées dans les journaux locaux.

Le fonds de commerce du FN c’est bien le buzz politico-médiatique qui est organisé autour de lui : que ce soit les sondages orientés, les commentaires, mais aussi les erreurs commisses par les caciques des deux principaux partis de gouvernements que sont l’UMP et le PS.

La dramaturgie… le maitre mot du microcosme politique et journalistique, il faut se faire peur pour intéresser le lecteur et l’électeur… on cherche la coulée de sueur et si et si….

Brignoles, nous sommes en terre frontiste depuis de  nombreuses années, au premier tour il y avait deux candidats d’extrême droite qui totalisaient déjà à eux deux 49 % des voix, la suite était à prévoir. Ajoutons à cela un sondage à point nommé (aux méthodes discutables et discutées par les spécialistes) qui donne aux élections européennes le FN en tête devant l’UMP avec 24% des intentions de vote.

On plonge directement dans la surinterprétation qui affole les médias… pour autant il y a bien au fil des années des bouleversements réels dans l’électorat. Les dernières élections législatives partielles ont démontré qu’une partie de l’électorat PS éliminé au second tour se reportait sur le candidat frontiste, entre 15 et 20 %, ce n’est pas négligeable.

Pour l’instant, à savoir les municipales, cette « poussée » frontiste va essentiellement mettre l’UMP dans l’embarras et l’empêcher probablement de profiter de l’actuel faiblesse du PS, confronté à l’épreuve de la crise et du pouvoir.

Nous n’en sommes pas encore au stade où le FN serait en mesure d’être autre chose qu’un exutoire à la crise économique, sociale et sociétale que traverse notre pays. Il n’a pas les moyens de mobiliser un appareil de cadres suffisamment aguerris, ni de négocier avec quelques autres partis que ce soit. Et ce ne sont pas les quelques élus UMP effrayés par la tournure des évènements qui permettront la mise en œuvre d’une réelle politique de coopération d’appareil à appareil politique.

Aujourd’hui le Front National reste un épouvantail au milieu des champs, dont la vocation est de faire peur aux moineaux et aux étourneaux. Et cela marche….

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pelletier - dans politique
commenter cet article

commentaires

christian 15/10/2013 00:15


Je partage cette analyse, bien sûr. Néanmoins, j'ai une vraie crainte pour les européennes. Ces élections, considérées comme mineures par tout le monde, électeurs et politiques, risquent d'être
carrément torpillées par le FN. ça ne va pas faire avancer l'europe..

Jean Pelletier 15/10/2013 11:47



Oui le risque est à l'échelle euroépenne, nous allons avoir le pire parlement eurosceptique de notre histoire et cela ne sera pas sans conséquences



Présentation

  • : Le blog de Jean pelletier
  • Le blog de Jean pelletier
  • : Pour suivre l'actualité politique, la défense de la propriété intellectuelle et suivre quelques conseils en gastronomie et en histoire
  • Contact

L'auteur

  • Jean Pelletier
  • Né en 1952, ancien élève de l’Institut d’études politique de Paris et titulaire d’une Maîtrise de Lettres , j'ai   été Directeur des Relations Extérieures de l’ADAMI et professeur associé à l'université d'Evry . Je suis aujourd'hui à la retraite et je continue à enseigner. Ce blog est né d'une passion celle de l'écriture, liée à mon insatiable curiosité., d'où la diversité des rubriques.
Vous pouvez vous abonner à ce blog ou me suivre sur ma page facebook  et mon compte twitter
https://www.facebook.com/jean.pelletier
77https://twitter.com/jmpelletier
Bonne lecture.
  • Né en 1952, ancien élève de l’Institut d’études politique de Paris et titulaire d’une Maîtrise de Lettres , j'ai été Directeur des Relations Extérieures de l’ADAMI et professeur associé à l'université d'Evry . Je suis aujourd'hui à la retraite et je continue à enseigner. Ce blog est né d'une passion celle de l'écriture, liée à mon insatiable curiosité., d'où la diversité des rubriques. Vous pouvez vous abonner à ce blog ou me suivre sur ma page facebook et mon compte twitter https://www.facebook.com/jean.pelletier 77https://twitter.com/jmpelletier Bonne lecture.

Version anglaise

<a href= »http://fp.reverso.net/jmpelletier52-over-blog/4946/en/index.html« ><img src= »http://flavius.reverso.net/img/languages/code.png«  style= »float:left; padding-right:8px; » title= « anglais«  height= »15px ; » alt= »Reverso Localize » /></a>

Recherche