Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 13:50

imagesCA4ON8CZ.jpgLe 11 avril 2011 Frédérique Mitterrand, ministre de la culture confiait à Didier Selles une mission « destinée à éclairer les choix des pouvoirs publics quant à la modernisation du cadre juridique du soutien à la filière musicale et des ressources que les acteurs du secteur tirent de leurs activités». Il lui demandait « d’expertiser l’hypothèse de créer un outil de soutien dédié à ce secteur, inspiré le cas échéant du modèle emblématique que représente le Centre National du Cinéma et de l’image animée (CNC) ». Cette mission intervenait à la suite de toute une série de missions sous Sarkozy de Denis Olivennes à Patrick Zelnik en passant par Emmanuel Hoog et avait pour but d’aboutir à la mise en place d’une nouvelle Institution pour la musique.

 

Le rapporteur a rendu ses travaux en septembre 2011, après avoir auditionné l’ensemble de la filière. Malgré l’habituel empressement de Nicolas Sarkozy à agir, le CNM n’a pu qu’entamer un début de préfiguration avant les élections.

 

Le rapport Selles précise que « le CNM doit être un lieu de dialogue entre l’état et les différents acteurs, ainsi qu’un instrument fort de défense des intérêts communs de la filière aux plans national, européen et mondial ». Sur les missions, le consensus s’est à peu près fait, sur la nature juridique, un EPIC, ainsi que le regroupement du Centre National de la Variété (CNV), du Fond pour la Création Musicale (FCM), de Francophonie Diffusion, du Bureau Export et de l’Institut de Recherche sur les Musiques Actuelles (IRMA). C’est au moment d’imaginer son financement que les dissensions sont apparues.

 

Depuis l’arrivée d’Aurélie Filippetti rue de Valois, la filière dans son ensemble était relativement impatiente de savoir quelle serait sa ligne de conduite : achever la mission de préfiguration sur ses bases actuelles et mettre en place le nouvel EPIC ou bien reprendre la main sur le projet, en raison d’un financement non abouti pour relancer la discussion, quitte à se redonner largement le temps nécessaire d’y penser.

 

Hier, dans un entretien à l’AFP la ministre de la culture a retenu la deuxième solution et entend bien « reprendre la réflexion autour du CNM » et repousser à plus tard sa création initialement prévue pour fin janvier 2012….

 

Le principal motif à cet ajournement, pomme de discorde avec la majorité sortante, les 15 millions d’euros prétendument inscrits au ministère pour le financement du CNM, n’était qu’une déclaration d’intention. Par ailleurs la taxe sur les Fournisseurs d’Accès à Internet°(FAI) n’était en aucune manière juridiquement sécurisée, en particulier auprès de la Commission  européenne à Bruxelles.

La Ministre a judicieusement rappelé la nécessité de travailler sur ce projet dans un ordre rationnel, à savoir commencer à « trouver les sources de financement, identifier les meilleurs mécanismes qui permettent d’aider la création et la diversité en ensuite seulement parler d’aides et de bénéficiaires ». C’est donc bien d ‘une remise à plat totale à laquelle s’engage la ministre de la culture. Elle recevra donc, dés juillet, l’ensemble de la filière en « y associant les représentants de la musique classique et les collectivités locales».

 

Pour l’heure à quelques exceptions près (L’UPFI, les producteurs de disques indépendants qui s’inquiètent du retard ainsi occasionné) l’ensemble de la filière se félicite de cette nouvelle feuille de route. Les obstacles sont encore nombreux et le financement loin d’être sécurisé.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pelletier - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean pelletier
  • Le blog de Jean pelletier
  • : Pour suivre l'actualité politique, la défense de la propriété intellectuelle et suivre quelques conseils en gastronomie et en histoire
  • Contact

L'auteur

  • Jean Pelletier
  • Né en 1952, ancien élève de l’Institut d’études politique de Paris et titulaire d’une Maîtrise de Lettres , j'ai   été Directeur des Relations Extérieures de l’ADAMI et professeur associé à l'université d'Evry . Je suis aujourd'hui à la retraite et je continue à enseigner. Ce blog est né d'une passion celle de l'écriture, liée à mon insatiable curiosité., d'où la diversité des rubriques.
Vous pouvez vous abonner à ce blog ou me suivre sur ma page facebook  et mon compte twitter
https://www.facebook.com/jean.pelletier
77https://twitter.com/jmpelletier
Bonne lecture.
  • Né en 1952, ancien élève de l’Institut d’études politique de Paris et titulaire d’une Maîtrise de Lettres , j'ai été Directeur des Relations Extérieures de l’ADAMI et professeur associé à l'université d'Evry . Je suis aujourd'hui à la retraite et je continue à enseigner. Ce blog est né d'une passion celle de l'écriture, liée à mon insatiable curiosité., d'où la diversité des rubriques. Vous pouvez vous abonner à ce blog ou me suivre sur ma page facebook et mon compte twitter https://www.facebook.com/jean.pelletier 77https://twitter.com/jmpelletier Bonne lecture.

Version anglaise

<a href= »http://fp.reverso.net/jmpelletier52-over-blog/4946/en/index.html« ><img src= »http://flavius.reverso.net/img/languages/code.png«  style= »float:left; padding-right:8px; » title= « anglais«  height= »15px ; » alt= »Reverso Localize » /></a>

Recherche