Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2013 3 07 /08 /août /2013 13:23

2016 n’est pas un horizon si lointain que cela et deux ans et demi pour préparer sa Clinton-Hillary.jpgcandidature ne sera pas de trop. On l’a compris, à plusieurs occasions, Hillary Clinton sera candidate en 2016. Il faudra bien sûr que le camp démocrate l’adoube et que le peuple américain en fasse de même. Quelle belle allure ce serait pour la démocratie américaine d’avoir choisir successivement un président noir et une femme, une leçon au monde entier !

Les symboles ne sont pas innocents et surtout ils portent loin. La candidature d’Hillary Clinton est aussi un espoir pour une bonne partie du peuple américain. Première dame, elle avait tenté, en vain, de faire avancer un programme de protection sociale. Barack Obama a pris le relais, mais en Amérique toute idée sociale se heurte au mur des conservateurs de tout poil, y compris dans le camp démocrate. Mais Hillary a de la suite dans les idées, cette femme progressiste ne lâchera rien… elle n’a pas vu venir la menace Obama dans son camp. Mais elle a su, une fois battue, peser très lourd dans le camp démocrate. A la surprise générale le Président élu l’a choisie pour diriger le département d’Etat, fonction la plus élevée et la plus enviée.

Retour en arrière sur un parcours exceptionnel. Hilary Diane Rodham Clinton est née le 26 octobre 1947 à Chicago dans l’Illinois. Elle aura donc 69 ans en 2016 si elle brigue la Présidence des Etats unis d’Amérique.

Son père était républicain et sa mère démocrate, de quoi donner du goût au débat politique. Ses parents sont des fans de Sir Edmund Hillary, l’alpiniste néo-zélandais qui va vaincre le mont Everest. Quelle bonne idée de lui donner comme prénom Hillary… cela lui donnera de la motivation à avancer… elle le fera, brillante élève elle sera élue au conseil de sa classe. Méthodiste assidue, elle fera campagne avec le mouvement des droits civiques. Elle assiste au meeting de Martin Luther King à Chicago… cela lui laisse une marque indélébile : le goût des autres…

C’est à 17 ans qu’elle commence son premier combat politique avec la campagne du sénateur républicain Barry Goldwater. Elle est donc républicaine et à l’université féminine de Wellesley elle préside le mouvement des Jeunes républicains. Mais elle rallie aussi les manifestations opposées à la guerre du Viêt Nam. Elle va rompre avec les républicains lorsque ceux-ci désigne Richard Nixon comme candidat à la présidentielle.

Elle intègre la prestigieuse Yale Law School où elle fera la rencontre de Bill Clinton… ils feront ensemble la campagne de George McGovern en 72, battu par Nixon.

Elle devient avocate, brillante et déterminée. Elle épouse Bill Clinton en 1975, avec qui elle aura sa fille Chelsea. Cette fois, c’est à la cause de son mari qu’elle se rallie, tout en faisant valoir ses opinions. Bill devient gouverneur de l’Arkansas, elle la première femme avocate associée dans le célèbre cabinet juridique « Rose ».

Elle sera la première dame des Etats-Unis d’Amérique aux côtés de Bill Clinton de 1993 à 2001. Elle donnera à sa fonction une orientation nouvelle, en pesant sur la politique du gouvernement. Le président la nommera dans son équipe de conseillers à la Maison Blanche, plus particulièrement chargée du système de santé. Son projet de réforme échouera devant les instances législatives.

Elle sera au centre de tous les scandales qui agiteront les deux présidences Clinton : Whitewater (enrichissement personnel..) et Lewinsky où elle soutiendra sans faille sans mari, même après ses aveux d’infidélité.

Cette période contribuera largement à façonner sa personnalité et son image dans l’opinion américaine. Pour les républicains très à droite elle est une « libérale » au sens américain, à savoir une socialiste, une gauchiste. Ils n’ont pas supporté la manière dont elle a fait évoluer le rôle de la Première dame. Sa manière de s’immiscer systématiquement dans les affaires politiques de la Maison Blanche en ont fait un véritable bouc émissaire de la droite américaine.

Par contre, pour les américains modérés, démocrates, voire de gauche elle est une icône vivante de leurs combats : pour les droits civiques, l’égalité homme-femme, la mise en place d’un programme d’assurance santé, la défense des droits des femmes dans le monde, la prise en charge des enfants les plus démunis… Bref elle est en bonne position théoriquement pour succéder à son mari. Ce qui aurait été une première. En attendant elle se fait élire Sénatrice démocrate de l’Etat de New York de 2001 à 2009.

2008, elle pense que son heure a sonné et elle se jette dans la bataille des primaires du parti démocrate. Donnée gagnante, elle se voie concurrencé par un jeune outsider Barak Obama ; celui-ci monte peu à peu en puissance jusqu’à la battre après une campagne violente et éprouvante. Il a réussi à incarner face à elle une image plus jeune, plus novatrice, celui qui pouvait vaincre et « faire »…

Toutefois elle sera secrétaire d’Etat des Etats unis dans l’administration Obama  jusqu’en 2013, où elle laisse la place à John Kerry. Coup de fatigue, elle a fait une commotion cérébrale, ou bien juste le moment de prendre le recul pour partir une fois de plus à l’assaut de la Maison Blanche ?

Cette femme aura été choisie cinq fois par le célèbre journal Time pour figurer dans la liste des cent personnes les plus influentes au monde. Et 2011 et 2012, ce sera cette fois Forbes qui la place en deuxième position de la fameuse liste des femmes les plus puissantes au monde !

Sa trajectoire exceptionnelle fait d’elle une des femmes politiques les plus brillantes de toute l’histoire des Etats Unis. Elle occupe le devant de la scène politique depuis plus de 25 ans. Cette médiatisation est à double tranchant car les conservateurs en ont fait une cible prioritaire pour dénoncer « l’Amérique laxiste, l’Amérique socialiste ». Elle est nettement notée à gauche de l’hémicyclique du Sénat, malgré ses efforts pour essayer de recentrer son image.

Récemment elle a dit combien elle souhaitait à l’Amérique une femme présidente : « Je voudrais dire, de façon hypothétique, que j'espère vraiment que nous aurons de mon vivant une femme présidente. » ; cela augure d’une belle bataille à venir. Pour les républicains c’est déjà fait, ils se sont mis en ordre de bataille face à elle, ne laissant rien passer. Alors que CNN et NBC viennent d’annoncer la production d’une minisérie et d’un documentaire sur Hillary Clinton, les républicains tirent à boulets rouges sur les deux chaines dénonçant un « favoritisme politique inadmissible ».

La bataille a commencé…

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pelletier - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean pelletier
  • Le blog de Jean pelletier
  • : Pour suivre l'actualité politique, la défense de la propriété intellectuelle et suivre quelques conseils en gastronomie et en histoire
  • Contact

L'auteur

  • Jean Pelletier
  • Né en 1952, ancien élève de l’Institut d’études politique de Paris et titulaire d’une Maîtrise de Lettres , j'ai   été Directeur des Relations Extérieures de l’ADAMI et professeur associé à l'université d'Evry . Je suis aujourd'hui à la retraite et je continue à enseigner. Ce blog est né d'une passion celle de l'écriture, liée à mon insatiable curiosité., d'où la diversité des rubriques.
Vous pouvez vous abonner à ce blog ou me suivre sur ma page facebook  et mon compte twitter
https://www.facebook.com/jean.pelletier
77https://twitter.com/jmpelletier
Bonne lecture.
  • Né en 1952, ancien élève de l’Institut d’études politique de Paris et titulaire d’une Maîtrise de Lettres , j'ai été Directeur des Relations Extérieures de l’ADAMI et professeur associé à l'université d'Evry . Je suis aujourd'hui à la retraite et je continue à enseigner. Ce blog est né d'une passion celle de l'écriture, liée à mon insatiable curiosité., d'où la diversité des rubriques. Vous pouvez vous abonner à ce blog ou me suivre sur ma page facebook et mon compte twitter https://www.facebook.com/jean.pelletier 77https://twitter.com/jmpelletier Bonne lecture.

Version anglaise

<a href= »http://fp.reverso.net/jmpelletier52-over-blog/4946/en/index.html« ><img src= »http://flavius.reverso.net/img/languages/code.png«  style= »float:left; padding-right:8px; » title= « anglais«  height= »15px ; » alt= »Reverso Localize » /></a>

Recherche