Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 16:45

200px-Harlem_desir_2012.jpgDe son vrai nom Jean-Philippe Désir, Harlem Désir possède un nom, tout un programme en soi, avec un bagage politique très conséquent. Il va créer la surprise dans les années qui viennent… Un Grand Premier secrétaire du PS va naître, j’en prends le pari.

 

Parisien de naissance, il vit le jour le 25 novembre 1959. Il doit sa notoriété à son activité au sein de SOS Racisme dont il fut un président médiatique de 1984 à 1992. Ses passages à la télévision dans les années 1980 ont laissé des traces, en particulier « l’heure de vérité » en 1987 où l’ensemble des observateurs annonce la naissance d’une « star » de la politique, il fait un record d’audience. Il devient une « icône vivante » pour la jeunesse.  Propulsé sur l’avant scène, il crée dans un premier temps son propre mouvement politique : Mouvement action égalité. Puis il s’engage à Génération écologie, il sera candidat aux législatives sous leurs couleurs dans la 11ième circonscription des Yvelines. Il fera 6,84 % des voix.

 

Il quittera rapidement Génération écologie, en analysant ses points limites. Il rejoint le P

S en décembre 1993, et intègre son bureau national dès 1994. Il échouera aux législatives de 1997 à Aulnay-sous-Bois.

Il sera élu député européen en 1999. Et prendra la tête de liste en Ile de France aux élections européennes de 2004. Il deviendra alors vice-président du groupe parlementaire socialiste.

 

C’est au cours de son mandat européen qu’il œuvrera pour la mise en œuvre d’une taxation du capital plus connu sous le nom de « taxe Robin ». Il sera le spécialiste au sein du groupe socialiste des questions ayant traits à la mondialisation.

 

Au congrès de Reims en 2008 il se rapproche de Bertrand Delanoë, puis de Martine Aubry, dont il sera le secrétaire national en charge de la coordination. Même si ce poste ne lui attire pas l’intérêt des médias, il en est néanmoins le N° 2 de Martine Aubry. Passage obligé, qui le placera en favori dans la course à la direction du PS.

 

Raillé » au moment de sa désignation comme 1er de la liste de la motion majoritaire Ayrault/Aubry, il a du essuyer plus d’un commentaire désobligeant dans une presse a l’affût de toutes campagnes de dénigrement. Dans la foulée des épithètes peu amènes qu’a subi et subi encore François Hollande : mou, indécis, sans caractère, homme de paille etc... Harlem Désir a tracé son chemin. On le dit sans équipe, sans la fameuse « garde rapprochée », Saint Graal de tout dirigeant socialiste qui se respecte. Et bien il va innover et c’est sans  aucun doute ce dont a besoin le PS, ni camp, ni bande, mais une équipe solide et compétente animée par la ferme volonté de structurer un PS, parti de gouvernement, mais aussi parti de propositions. Son 1er discours à Toulouse en a donné le ton.

 

La « potiche » a fait long feu…

 

Il a été « politique » dans le ton et stratégique dans la thématique. Alors que le gouvernement bat sévèrement le pavé autour de l’économie et du social, il a centré son discours d’ouverture essentiellement sur les réformes de société :

 

-      La limitation du cumul des mandats,

-      Le droit de vote des étrangers non communautaires aux élections locales,

-      Le mariage et l’adoption à tous les couples…

-      La lutte contre la lepénisation des esprits.

 

Le ton, clair, énergique, volontaire a galvanisé la salle du congrès. On ne l’attendait pas dans la peau d’un tribun, et pourtant, « accouché » d’un compromis boiteux par les barons de la rue de Solferino et les ténors politiques du moment, il a réussi à faire de son nom un étendard attractif pour les militants. Il a su vitaliser un PS amorphe et trop endormi de son énorme digestion de pouvoirs…

 

Il fait le pari d’un changement en profondeur de la société. Pour autant ce pari là ne pourra être tenu qu’en rapport avec les résultats qu’obtiendra le gouvernement sur l’économie et le social. Il faudra relancer la croissance, doper la compétitivité des entreprises et réduire le chômage pour donner à toutes ces réformes de sociétés une chance de voir le jour.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pelletier
commenter cet article

commentaires

Lettres types 17/11/2012 16:08


Harlem Désir... tout a commencé avec SOS Racisme...

Présentation

  • : Le blog de Jean pelletier
  • Le blog de Jean pelletier
  • : Pour suivre l'actualité politique, la défense de la propriété intellectuelle et suivre quelques conseils en gastronomie et en histoire
  • Contact

L'auteur

  • Jean Pelletier
  • Né en 1952, ancien élève de l’Institut d’études politique de Paris et titulaire d’une Maîtrise de Lettres , j'ai   été Directeur des Relations Extérieures de l’ADAMI et professeur associé à l'université d'Evry . Je suis aujourd'hui à la retraite et je continue à enseigner. Ce blog est né d'une passion celle de l'écriture, liée à mon insatiable curiosité., d'où la diversité des rubriques.
Vous pouvez vous abonner à ce blog ou me suivre sur ma page facebook  et mon compte twitter
https://www.facebook.com/jean.pelletier
77https://twitter.com/jmpelletier
Bonne lecture.
  • Né en 1952, ancien élève de l’Institut d’études politique de Paris et titulaire d’une Maîtrise de Lettres , j'ai été Directeur des Relations Extérieures de l’ADAMI et professeur associé à l'université d'Evry . Je suis aujourd'hui à la retraite et je continue à enseigner. Ce blog est né d'une passion celle de l'écriture, liée à mon insatiable curiosité., d'où la diversité des rubriques. Vous pouvez vous abonner à ce blog ou me suivre sur ma page facebook et mon compte twitter https://www.facebook.com/jean.pelletier 77https://twitter.com/jmpelletier Bonne lecture.

Version anglaise

<a href= »http://fp.reverso.net/jmpelletier52-over-blog/4946/en/index.html« ><img src= »http://flavius.reverso.net/img/languages/code.png«  style= »float:left; padding-right:8px; » title= « anglais«  height= »15px ; » alt= »Reverso Localize » /></a>

Recherche