Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 16:33

nucleaire1.jpgDans ma jeunesse j’avais fondé le MAERLE : Mouvement Autogestionnaire Ecologique de la Région  Lorraine à Nancy (54).Nous avions simulé en 1972 un accident nucléaire à la centrale de Cattenom (en projet) pour mettre en garde les habitants de cette région contre la dangerosité du nucléaire. En un accident, un seul, le retard de morts en comparaison avec la mine serait plus que rattrapé.

Les accidents sont possible, le passé nous l’a prouvé, voici dans une longue liste accessible sur Wikipedia les principaux :

·         28 mars 1979, centrale nucléaire de Three Mile Island, Pennsylvanie.

·         26 avril 1986, catastrophe de Tchernobyl, en Ukraine. Accident de niveau 7 selon l'échelle INES.

·         11 mars 2011, Accident nucléaire de Fukushima, Japon. Un accident nucléaire d'abord reconnu de niveau 6, puis le 12 avril, porté au niveau 7 sur l'échelle INES.

Three Mile Island, Tchernobyl et Fukushima, chacun à leur manière dans des circonstances diverses ont apporté la preuve que l’industrie du nucléaire n’était pas à l’abri d’accidents avec des conséquences dramatiques. Nous sommes loin de mes jeux prémonitoires de jeune homme.

Ce mardi 26 mars, l’Institut de radio protection et de sûreté nucellaire (IRSN) a publié un rapport qui fait froid dans le dos, décrivant par le menu détail le scénario catastrophe d’un accident nucléaire majeur en France. Ce rapport date de 2007… six années pour le rendre public, le gage de transparence a l’allure d’un escargot. Le communiqué qui l’accompagne est un peu alambiqué comme tout ce qui concerne la communication officiel autour du nucléaire en France. En 1986 le professeur Pellerin assurait au journal de 20 heures que le nuage radioactif de Tchernobyl s’était arrêté pile poil à nos frontières. On nous prend pour des idiots et cela continue…

Là, on nous dit que les données de 2007 ne sont pas confirmées par les travaux récents de l’IRSN, elles sont qualifiées « d’extrêmes ». Pas confirmées, mais pas infirmées non plus. Bon que dit le rapport ? Si un accident grave survenait en France, de l’importance de celui de Fukushima, c’est à dire « non contrôlé », c’est le mot employé, le coût en serait de 760 milliards d’euros (Budget annuel de la France 292,9 milliards d’euros). Quelques lignes plus loin le rapport estime que si les paramètres d’accompagnement étaient très défavorables, en particulier la météo, le coût pourrait monter jusqu’à 5 000 milliards d’euros ; puisqu’avec des vents défavorables le gouvernement serait amené à dédommager les pays frontaliers. La ruine définitive du pays !

Sans retenir ces chiffres extrêmes (mais qui proviennent de scientifiques aguerris, et non pas des adeptes des thèses complotistes), le chiffre a été actualisé à 120 milliards d’euros par Patrick Momal qui a étudié le sujet, toujours dans le cadre de l’IRSN. Ce qui représente tout de même encore trois à six années de croissance en France… L’impact serait bien plus important que ne l’a été celui d »AZF à Toulouse ou la marée noire de l’Erika (ordre de grandeur 2 milliard d’euros).

Mais l’IRSN avait aussi publié une étude en février 2013 qui actualisait le montant à 430 milliards d’euros, soit 20 % du PNB de la France. Et comme pour se rassurer, on croit rêver, le Directeur général adjoint de l’IRSN déclare : "On arrive nettement en dessous d'un ordre de grandeur de 5 800 milliards d'euros", soit une fourchette d’évaluation qui ne saurait « dépasser les 1 000 milliards d’euros ». OUF ! on est soulagé, merci Monsieur le Directeur général adjoint…

Les conséquences directes seraient dévastatrices : plus de 10 000 à 100 000 réfugiés au minimum, l’arrêt de toutes les centrales entrainerait un surcout considérable pour y substituer d’autres approvisionnements, la filière nucléaire française (exportatrice) serait discréditée, la France qui est un empire agricole se verrait de la même manière dégradée, et la France 1er destination touristique au monde y perdrait beaucoup.

Sans compter, bien sûr, les morts, les blessés, les condamnés à mort, les déportés et tout un pan du territoire national (et peut être européen) gelé pour des générations entières. Cela mérite réflexion, l’argument de lé sécurisation de la filière française ne tient pas, en un seul incident majeur nous perdrions tout ! Cela mérite tout  e même un débat national. La France est le pays engagé le plus loin dans le nucléaire, visionnaire ou porteur de l’apocalypse ?

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pelletier - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean pelletier
  • Le blog de Jean pelletier
  • : Pour suivre l'actualité politique, la défense de la propriété intellectuelle et suivre quelques conseils en gastronomie et en histoire
  • Contact

L'auteur

  • Jean Pelletier
  • Né en 1952, ancien élève de l’Institut d’études politique de Paris et titulaire d’une Maîtrise de Lettres , j'ai   été Directeur des Relations Extérieures de l’ADAMI et professeur associé à l'université d'Evry . Je suis aujourd'hui à la retraite et je continue à enseigner. Ce blog est né d'une passion celle de l'écriture, liée à mon insatiable curiosité., d'où la diversité des rubriques.
Vous pouvez vous abonner à ce blog ou me suivre sur ma page facebook  et mon compte twitter
https://www.facebook.com/jean.pelletier
77https://twitter.com/jmpelletier
Bonne lecture.
  • Né en 1952, ancien élève de l’Institut d’études politique de Paris et titulaire d’une Maîtrise de Lettres , j'ai été Directeur des Relations Extérieures de l’ADAMI et professeur associé à l'université d'Evry . Je suis aujourd'hui à la retraite et je continue à enseigner. Ce blog est né d'une passion celle de l'écriture, liée à mon insatiable curiosité., d'où la diversité des rubriques. Vous pouvez vous abonner à ce blog ou me suivre sur ma page facebook et mon compte twitter https://www.facebook.com/jean.pelletier 77https://twitter.com/jmpelletier Bonne lecture.

Version anglaise

<a href= »http://fp.reverso.net/jmpelletier52-over-blog/4946/en/index.html« ><img src= »http://flavius.reverso.net/img/languages/code.png«  style= »float:left; padding-right:8px; » title= « anglais«  height= »15px ; » alt= »Reverso Localize » /></a>

Recherche