Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2016 1 24 /10 /octobre /2016 15:52

Ce matin sur Europe 1, l’ancien patron de l’UMP, Jean-François Copé a fait très fort. À la demande : « quel est le prix moyen d’un petit pain au chocolat ? » L’invraisemblable réponse de celui qui concourt tout de même, à la primaire de la droite pour l’élection présidentielle : « je ne sais pas, 10 à 15 centimes d’euros ». L’anecdote est exemplaire, elle éclaire bien ce qui qualifie notre monde politique : la médiocrité.

D’abord, ne mettre que sur le dos de la droite ce genre de dérapage, serait stupide, la gauche de son côté a quelques juteuses histoires, entre la ministre de la Culture qui ne peut citer aucun ouvrage de l’écrivain français fait prix Nobel et la ministre du travail, à peine nommée, qui ne connaît rien au régime d’usage des CDD. L’incompétence en vie réelle est malheureusement universellement partagée par l’ensemble de la classe politique et je vais vous en donner les principales clefs d’explications.

 

Mais arrêtons-nous un instant sur ce que Copé a lâché ce matin. On comprend mieux avec quelle agilité cet homme est prêt a détricoté toutes les protections sociales, et à se passer des syndicats. Dans un monde à 10 centimes le pain au chocolat, les aides sociales sont bien trop élevées, il faut donc les réduire. Je repense aussi à la proposition de Bruno Lemaire qui veut créer des emplois à 5 euros de l’heure… on aurait du lui demander à lui aussi le prix d’une baguette de pain, car avec 5 euros de l’heure et à 10 centimes le petit pain on peut largement nourrir une grande famille.

C’est pitoyable et le pire, c’est que cette médiocrité n’explose pas encore plus les écrans… La primaire de la droite c’est la course à l’échalote des indignités :

-       suppression de l’impôt sur les grandes fortunes

-       stigmatisation des enseignants qui ne travailleraient pas assez

-       suppression de postes dans la fonction publique par centaines de milliers… on a vu les dégâts dans l’enseignement, la police, l’armée

-       abrogation du statut de fonctionnaire

-       la retraite à 65 ans, y compris pour ceux qui ont commencé jeune, et pour les travaux pénibles (dixit Copé  qui imagine… un système pour leur assurer sur la fin des travaux moins pénibles… cela ne s’invente pas)

-       diminution drastique de l’allocation chômage,

-       etc.

 

Gauche qui se renie, droite qui trépigne d’impatience, personnels politiques tous bords confondus qui perdent les pédales… je vous avais promis une explication, la voilà.

J’ai longuement côtoyé le personnel politique, étant moins même à un moment de ma vie un professionnel de la politique.

Imaginez-vous bien qu’un Jean-François Copé pour se consacrer uniquement à son activité politique ne traite jamais un problème quotidien, il ne fait pas les courses, il ne gère pas son argent, il ne remplit jamais un dossier administratif, il ne remplit jamais sa déclaration d’impôt, il ne prend jamais lui-même un rendez-vous… il a autour de lui du personnel qui fait et agit pour lui et du coup l’isole du monde réel.

Ils vivent tous comme cela, je ne connais que très peu (mais il y en a et il y en a eu) de députés, de sénateurs, de politique qui ont eu à voir un jour avec le monde réel.

Enfin, imaginez Alain  Juppé, notre presque prochain président …voyez sa carrière, à quand remonte une  véritable expérience du monde réel il y a 60 ans …

Et c’est à lui que les français s’apprêtent à s’en remettre.

 

Alors bien sûr, pour faire illusion ils vont à la rencontre des gens (souvenez-vous du magnifique documentaire de Depardon sur les campagnes de Jacques Chirac)… quelle comédie… Et l’orchestration qui en est fait… pourquoi croyez-vous que la communication a tant pris la main sur les hommes politiques… pour mieux enfumer le peuple et faire écran sur la sordide réalité du personnel politique. Celui-ci vit comme la noblesse britannique (regardez la série exemplaire  Downton Abbey) la fin du XIXe siècle… hommes et femmes éthérés vivant en apesanteur avec des petites mains qui s’occupent de tout, même de choisir à chaque instant les vêtements qu’ils vont porter.

Transposez-les dans notre siècle à nous, les majordomes sont transformés en chef de cabinet, en assistants de tout genre, en secrétaires particulières, en hommes et femmes de communication.

Il y a la vraie vie, la nôtre et au-dessus se joue un théâtre avec des pantins qui racontent le monde à eux, celui auquel ils se prêtent chaque jour, leur esprit dérivant au fil des jours sur des océans d’illusions.

Ils finissent par ne se parler qu’à eux-mêmes, tant l’écho de leur voix se perd dans ce décor pitoyable qu’est leur vie.

Nous n’existons pas et nous n’existerons jamais pour eux, nous sommes les « invisibles », seuls quelques philtres magiques, les sondages d’opinion, leur donnent accès à une faible partie de nous-mêmes.

Comment en sommes-nous arrivés là… par inadvertance, par manque d’esprit de résistance, par fatigue aussi sans doute… nous avons perdu tout sens de la vigilance. Il nous revient à nous, le Peuple, de remettre de l’ordre dans cette comédie du pouvoir.

Car, nous le Peuple, quand nous le voulons, nous pouvons être d’une force incroyable.

Pour en savoir plus sur le parcours de Jean-François Coppé

http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/jean-francois-cope-portrait-d-un-126541

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pelletier - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean pelletier
  • Le blog de Jean pelletier
  • : Pour suivre l'actualité politique, la défense de la propriété intellectuelle et suivre quelques conseils en gastronomie et en histoire
  • Contact

L'auteur

  • Jean Pelletier
  • Né en 1952, ancien élève de l’Institut d’études politique de Paris et titulaire d’une Maîtrise de Lettres , j'ai   été Directeur des Relations Extérieures de l’ADAMI et professeur associé à l'université d'Evry . Je suis aujourd'hui à la retraite et je continue à enseigner. Ce blog est né d'une passion celle de l'écriture, liée à mon insatiable curiosité., d'où la diversité des rubriques.
Vous pouvez vous abonner à ce blog ou me suivre sur ma page facebook  et mon compte twitter
https://www.facebook.com/jean.pelletier
77https://twitter.com/jmpelletier
Bonne lecture.
  • Né en 1952, ancien élève de l’Institut d’études politique de Paris et titulaire d’une Maîtrise de Lettres , j'ai été Directeur des Relations Extérieures de l’ADAMI et professeur associé à l'université d'Evry . Je suis aujourd'hui à la retraite et je continue à enseigner. Ce blog est né d'une passion celle de l'écriture, liée à mon insatiable curiosité., d'où la diversité des rubriques. Vous pouvez vous abonner à ce blog ou me suivre sur ma page facebook et mon compte twitter https://www.facebook.com/jean.pelletier 77https://twitter.com/jmpelletier Bonne lecture.

Version anglaise

<a href= »http://fp.reverso.net/jmpelletier52-over-blog/4946/en/index.html« ><img src= »http://flavius.reverso.net/img/languages/code.png«  style= »float:left; padding-right:8px; » title= « anglais«  height= »15px ; » alt= »Reverso Localize » /></a>

Recherche