Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2015 5 03 /04 /avril /2015 17:03
Parenthèses imaginaires.

Voilà un village de vacances atypiques, au creux des collines de Milhac-de-Nontron et au cœur du Périgord vert, … propice à la rêverie, au repos et ouvert sur un milieu naturel sauvegardé, qui mérite que l’on s’y attarde un peu. C’est aussi une belle histoire de reconversion professionnelle et de sauvegarde d’un pan du patrimoine naturel de la Dordogne.

Parenthèses imaginaires.

Un peu d’histoire.

Avant de devenir Parenthèses imaginaires, le lieu connu son heure de gloire sous l’appellation Les Fontaines. C’est un certain Henri Brives, qui en plein mai 1968 décide, en amoureux de la Dordogne de créer ce vaste village de vacances. De 1969 à 1999 ce paradis de repos et d’activités de pleine nature voulu par Henri Brives, se développe et connaît un grand succès. Pendant quarante années, des milliers de vacanciers vont y venir s’y ressourcer.

Mais la nature n’est pas toujours reconnaissante et peut se rebeller contre ses zélateurs. Décembre 1999, une tempête historique balaye la France et détruit tout sur son passage. Et sur son passage il y a ajustement le village de vacances les Fontaines qui prend de plein fouet la bourrasque. Il faudra reconstruire. Ce sera fait, mais le village va péricliter et son fondateur disparaître.

L’histoire n’est pas finie.

C’est de la rencontre entre la fille de Henri Brives et Stéphan Pelletier que le site, tel un phœnix, va sortir de sa torpeur progressivement avec beaucoup d’ardeur, d’imagination, de travail, et de nombreux amis. Août 2010, sur une plage le couple imagine pouvoir … le faire, comme en échos à mai 68. Il s’agit de trouver le concept, 1 000 questions, 1 000 obstacles, un site de 27 hectares en ruine envahi par la végétation.

D’abord, vient les Parenthèses enchantées qui en octobre deviendront les Parenthèses imaginaires. La nature se marie avec l’art et organise sa rencontre avec les êtres humains.

Quelques actes forts, Stephan quitte son emploi, vend sa maison été 2012 et rejoint sa compagne dans le Périgord vert.

Avril 2014 « Parenthèses imaginaires » ouvre ses portes et affronte sa première saison qui s’achèvera le 2 Novembre 2012, Pâques 2015 le site ouvre à nouveau …

Pour vous poètes, sportifs, rêveurs, famille, couple d’amoureux …

C’est un pays vert composé d’un petit vallon traversé par un ruisseau aux rebonds lascifs d’étangs à étangs. Regardé de part et d’autres par de douces forêts tapissées d’osmondes royales et de fraises des bois le moment venu et d’une symphonies de plantes et arbustes qui colorient l’horizon au fil des saisons : genêts dorés, aulnes et bouleaux blancs et gris, houx aux baies rouges, peupliers et chênes majestueux auxquels répondent les pins et les châtaigniers.

Dans cette cathédrale, les bruits éphémères des hôtes des bois percent parfois le silence de la contemplation : en parade les pics verts toquent au bois, puis le doux bruissement des tourterelles amoureuses passe comme un souffle, la grive musicienne fait entendre son chant harmonieux, enfin ce sont les jaillissement des mésanges bleues et jaunes, des bouvreuils rouges et noirs, des sitelles torchepots au autres troglodytes, dont le mignon… parmi eux règne aussi l’écureuil rebondissant à la tombée de la nuit et qui, rareté suprême croisera son cousin le loir gris.

Plus rarement le chevreuil et le renard frôlent les sous bois, évitant le sanglier ombrageux et surtout le train altier du cerf …

Pour les plus heureux ce sera la rencontre d’une salamandre noire et jaune qui vous fera cadeau de sa sortie humide. Les rives des étangs feront entendre le concert incessant des grenouilles, avec un peu plus loin les sauts de quelques poissons. Les demoiselles, petites libellules aux tons bleus, ors et verts virevoltent ici et là.

Sur les rives des ces eaux calmes, propres et peu profondes le magnifique Martin-Pêcheur y fait son marché.

Une chance, ici les moustiques ne font pas de long feu, tant les chauves souris, d’un ballet incessant la nuit venue se gavent de tout ce qui vole, les chouettes et hiboux donnant l’assaut final.

Enfin, il ne faut pas oublier ces couples d’engoulevent qui croisent les cieux au coucher du soleil sur des étangs plats et lisses aux reflets d’argents.

Pour vous accueillir.

Tout est insolites … à l’accueil c’est la « cabane qui dit bonjour » qui vous renseignera. Ici pas de maisons dans les arbres, de roulottes ou de yourtes, mais des cabanes capricieuses, bavardes, rêveuses ou rebelles, coquines … les pieds dans l’eau ou plus encore … terrestre.

J’ai fait un rêve …pour en savoir plus et qui sait … réserver :

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pelletier - dans Voyage
commenter cet article

commentaires

écureuil bleu 14/04/2015 20:08

Bonjour jean et merci pour votre inscription dans Embellissons nous la vie. Je suis emballée par cet endroit que vous décrivez, notamment pour la faune et la flore. Bravo à ce couple pour redonner vie à cet endroit !.

Jean Pelletier 15/04/2015 09:22

merci pour eux ils ont bien besoin d'être encouragés

Présentation

  • : Le blog de Jean pelletier
  • Le blog de Jean pelletier
  • : Pour suivre l'actualité politique, la défense de la propriété intellectuelle et suivre quelques conseils en gastronomie et en histoire
  • Contact

L'auteur

  • Jean Pelletier
  • Né en 1952, ancien élève de l’Institut d’études politique de Paris et titulaire d’une Maîtrise de Lettres , j'ai   été Directeur des Relations Extérieures de l’ADAMI et professeur associé à l'université d'Evry . Je suis aujourd'hui à la retraite et je continue à enseigner. Ce blog est né d'une passion celle de l'écriture, liée à mon insatiable curiosité., d'où la diversité des rubriques.
Vous pouvez vous abonner à ce blog ou me suivre sur ma page facebook  et mon compte twitter
https://www.facebook.com/jean.pelletier
77https://twitter.com/jmpelletier
Bonne lecture.
  • Né en 1952, ancien élève de l’Institut d’études politique de Paris et titulaire d’une Maîtrise de Lettres , j'ai été Directeur des Relations Extérieures de l’ADAMI et professeur associé à l'université d'Evry . Je suis aujourd'hui à la retraite et je continue à enseigner. Ce blog est né d'une passion celle de l'écriture, liée à mon insatiable curiosité., d'où la diversité des rubriques. Vous pouvez vous abonner à ce blog ou me suivre sur ma page facebook et mon compte twitter https://www.facebook.com/jean.pelletier 77https://twitter.com/jmpelletier Bonne lecture.

Version anglaise

<a href= »http://fp.reverso.net/jmpelletier52-over-blog/4946/en/index.html« ><img src= »http://flavius.reverso.net/img/languages/code.png«  style= »float:left; padding-right:8px; » title= « anglais«  height= »15px ; » alt= »Reverso Localize » /></a>

Recherche